#FoodTech : Nestor, une 3e cuisine et l'objectif des 10 000 repas/jour livrés en 2018
Management & Franchise 4

#FoodTech : Nestor, une 3e cuisine et l'objectif des 10 000 repas/jour livrés en 2018

18 Janvier 2018 - 2389 vue(s)
Alors que la concurrence s’agite, le spécialiste de fabrication et la livraison de menu unique par jour, a ouvert son 3e labo de production à Puteaux. Il annonce 5 autres cuisines à venir dont une hors frontière et vise les 10 000 repas par jour servis fin 2018.

Pour Sixte de Vauplane, cofondateur de Nestor en 2015 aux côtés de Benoit d’Arrouzat et Joseph de Chateauvieux, l’année 2018 est celle de l’accélération.

La startup, créée en 2015, avec un taux de progression mensuel d’une moyenne de 20 % sert aujourd’hui près de   3 000 déjeuners jour 

« Nos algorithmes et notre organisation nous permettent d’optimiser au maximum nos tournées par prédiction et d’en réduire le coût à moins de 2 euros » explique Sixte de Vauplane.

L’entreprise indique être déjà rentable à travers un modèle qui lui est propre : elle s’approvisionne au maximum en local,  propose un menu unique, fabrique ses plats à partir de produits frais et sains dans ses laboratoires, qu’elle livre du lundi au vendredi midi, seulement, dans une zone de proximité. De quoi garantir un service en moins de 13 mn en moyenne. La différence avec d’autres faiseurs type Frichti ou FoodChéri : « Le modèle Nestor repose sur un menu unique et différent chaque jour proposé à 15 €, une livraison uniquement le midi et 5 Jours sur 7 », résume Sixte de Vauplane. De quoi optimiser le mode opératoire avec une prise de commande très courte libérée de la contrainte de choisir et une livraison qui l’est tout autant. Un succès qui ne s’est pas démenti depuis le lancement de la startup en avril 2015 puisqu’elle connaît un taux de progression mensuel d’une moyenne de 20 % et sert aujourd’hui près de 3 000 déjeuners quotidiennement.

5 nouveaux sites de production sont en projet en 2018 dont un dans une grande métropole européenne

7 janvier 2018 : Cap au Sud pour Nestor ! 4 nouvelles zones de livraison ouvertes dès ce lundi avec Boulogne, Issy-Les-Moulineaux, Vanves et le 15e arrondissement de Paris.

Pour porter ce développement et accélérer la cadence, Nestor va grandir et ouvrir des labos. 5 sont prévus. « Ce sont de vraies cuisines, avec de vrais cuisiniers où nous fabriquons tout de A à Z et depuis lesquelles partent les repas chaque jour. Pour garantir un temps de livraison de moins de 20 mn, nos structures de production doivent être au plus près de nos clients ». C’est pourquoi l’entreprise vient d’ouvrir un labo de 150 m² dans le sud de Paris qui lui permet de couvrir notamment l’arrondissement du 15e mais aussi Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux et Vanves. Nestor défend aussi l’idée d’entreprise responsable et propre puisque son taux de déchets moyen avoisine les 4 % contre 10 % pour la restauration classique. La livraison s’opère à 90 % à vélo avec des livreurs indépendants, des entreprises de livraison ou via Stuart. Et pour Sixte, pas question de changer ce modèle gagnant et rentable. L’entreprise qui avait levé 900 K€ en 2016 auprès de The Family et de business Angels ne compte pas faire appel au marché cette année, autofinançant en partie ses nouvelles cuisines. 5 nouveaux sites de production sont en projet en 2018 dont un dans une grande métropole européenne. L’objectif de la startup est de dépasser le cap des 10 000 repas livrés par jour fin 2018.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique