Pierre Martinet muscle sa gamme 'Végétal' et veut devenir locomotive du segment
Food & Beverage 1

Pierre Martinet muscle sa gamme 'Végétal' et veut devenir locomotive du segment

25 Mars 2018 - 1936 vue(s)
Poids lourd du rayon traiteur frais LS, Pierre Martinet qui enregistre de très belles performances sur sa gamme « Végétal » sortie en 2017, veut devenir moteur de la catégorie et lance deux nouveautés. Pour porter sa stratégie de conquête qui passe par l’innovation, le traiteur intraitable vient d’annoncer l’arrivée d’Olivier Terme, Directeur Général Adjoint mais aussi l’ouverture de son capital en 2018.

Tout en fêtant cette année près de 50 ans d’entrepreneuriat, Pierre Martinet qui a ouvert sa boucherie-charcuterie en 1968 et créé Martinet SA en 1977, peut s’enorgueillir d’un cru 2017 exceptionnel avec une croissance de 13,9 % de son CA qui s’est établi à 159 M€ l’an dernier : « Nous avons réalisé de très belles performances l’an dernier non seulement sur nos références signatures comme le taboulé oriental ou encore les carottes râpées mais aussi sur nos nouvelles gammes "Bio" et « Végétal » sans conservateurs qui ont marqué de très bons points alors que les Français deviennent de plus en plus fléxitariens », a expliqué Pierre Martinet qui a placé 2018 sous le signe de l’innovation. Une stratégie que le président du groupe a qualifiée de prioritaire avec des premiers coups de freins portés à sa contribution MDD avec l’arrêt de certains marchés (- 7 000 tonnes). D’une proportion à 60/40 (MDD/marque), le président veut inverser le rapport à 5 ans et réaliser 60 % des ventes en produits à marques . Une démarche offensive que le bouillonnant entrepreneur ne compte pas mener seul puisqu’il a annoncé sa volonté d’ouvrir de nouveau son capital cette année et être en discussion avec des financiers.

Marinet

« Nous allons réduire la production de MDD pour privilégier les produits à marque qui portent l’innovation ».

Il faut dire qu’avec une PDM de 13 %, la marque a été grande contributrice de la croissance d’un rayon des salades traiteurs en progression de 7,8 % en valeur et de 4,4 % en volume selon IRI en hyper et super sur un total de 129 234 tonnes écoulées en 2017. En témoignent le succès des gammes "Bio" sans conservateur (pasteurisée à DLC 32 j) et « Végétal » avec ses deux premières références lancées l'an dernier :  la salade de Quinoa sans gluten et le Trio de lentilles source de protéines. L’entreprise qui promet de nombreuses autres innovations sur le terrain du végan, du gourmand, de fabriquer en France sans conservateur, vient de dévoiler ses sorties de printemps, disponibles dès le 3 avril dont la salade de Perles de blé à l’échalote et le taboulé de semoule de Maïs-riz sans gluten en 250 g dans la gamme « Végétal » ou encore la sortie, en format snacking (avec fourchette), d’un duo Carottes râpées/ciboulette-quinoa légumes et en 180 g, d’un quinoa aux légumes. 

« Près d’un million de consommateurs par jour mangent une salade Pierre Martinet »

Mart & Co, la nouvelle marque de green tea

Au rayon des nouveautés, Pierre Martinet poursuit une montée en gamme avec une nouvelle barquette pour la gamme Premium qui compte dès le 3 avril deux nouvelles références dont le taboulé libanais avec tartare de tomate et citron. Il a revu aussi le look des ses gazpachos qui s’enrichissent d’une nouvelle recette « verte » au concombre et d’une révision de celle à la tomate. Enfin le traiteur a décidé de rebaptiser sa gamme de thés glacés sous le nom de Mart & Co avec des nouveaux codes graphiques et un packaging, destinés à mieux faire émerger la boisson en rayon.  

PierreMartinetMart&Co

Cap à l’international

Le traiteur français qui compte bien renforcer sa présence en rayon via une politique d’innovation renforcée sur Pierre Martinet comme sur ses marques La Belle Henriette avec ses salades de la mer ou encore Randy en région, mise aussi sur l’international. « C’est une des missions du nouveau directeur général adjoint Olivier Terme, ex-directeur marketing de Sony appelé à monter en puissance », a précisé Pierre Martinet. Avec 8 personnes sur l’Espagne, c’est clairement le premier marché à l’export pour le traiteur qui y totalise avec ses salades près de 3 000 tonnes sur un volume estimé à 15 000 tonnes. Passionné de sport (sponsor du team Pierre Martinet by Alméas) et de course automobile, Pierre Martinet compte bien aussi être un moteur puissant sur les marchés, belge, suisse, japonais ou encore hong-kongais où la marque est déjà présente. 

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique