Déjeuner en terrasse ou sandwich devant l’écran, les habitudes des cadres français
Tendances 8

Déjeuner en terrasse ou sandwich devant l’écran, les habitudes des cadres français

4 Mai 2018 - 2801 vue(s)
Cadremploi publie les résultats d’une étude sur les horaires de travail des cadres français et leurs habitudes au déjeuner. Et surprise, ce sont les jeunes qui s’accordent le plus de temps pour leur pause repas.

A chacun son rythme… ou presque ! Tel est l’un des enseignements phares de l’étude* Cadremploi qui révèle que les cadres français ont une appréhension très personnelle des horaires de travail et adoptent des habitudes très variées. Si l’âge, le sexe ou le lieu de résidence peuvent être à l’origine de ces différences, il faut aussi rappeler que les cadres n’ont pas tous la même convention. Environ la moitié des cadres, en forfait jours, ne sont pas soumis au respect des durées maximales quotidiennes et hebdomadaires de travail. Un chiffre d’ailleurs équivalent (48 %), précise le compte-rendu de l’étude, qui déclare à Cadremploi que « l’on ne peut pas, aujourd’hui, imposer des horaires de travail ».

Des jeunes qui prennent leur temps, des séniors pressés

Au-delà du lieu de travail, l’entreprise est aussi un lieu de socialisation. Un sentiment prégnant chez les plus jeunes puisque l’enquête précise que les moins de 25 ans sont ceux qui prennent le plus de temps pour déjeuner. 30 % des moins de 25 ans déclarent faire un break d’une heure à 1 h 30 le midi, contre seulement 16 % pour l’ensemble des cadres. Et ce temps, ils le passent pour une très grande majorité (72 %) avec leurs collègues. La génération Z est également celle qui prend le plus de temps pour une pause-café, avec ou sans café d’ailleurs. A l’opposé, les 56-65 ans sont adeptes des break de moins de 10 minutes et déclarent s’arrêter 30 à 45 minutés au déjeuner…

 

50 % des cadres Français au bureau avant 8 h 30 

En ce qui concerne les plages horaires de travail, 50 % des cadres interrogés indiquent arriver au travail avant 8 h 30 mais avec des disparités certaines selon les régions. Si le Grand-Est et la Bourgogne-Franche-Comté sont les régions les plus matinales, les franciliens sont les plus nombreux à passer les portes de leur entreprise après 9 h 30 (11 % vs 6 % en moyenne). De vraies pistes de réflexion donc pour les acteurs de la restauration alors que le petit-déjeuner hors-domicile a connu une hausse de fréquentation sensible ces dernières années. A noter que les hommes (35 %) sont plus nombreux que les femmes (14 %) à déclarer commercer leur journée de travail avant 8 heures. « Réalité ou péché d’orgueil ? On ne saurait le dire…, précise toutefois l’étude. Tant notre pays conserve une certaine tradition pour le présentéisme et une évaluation positive des collaborateurs qui enchaînent les heures sur leur lieu de travail ».

Quelles solutions repas élaborer pour les 20 % de cadres qui travaillent au-delà de 19h ?

Sur la question de l’heure de départ, ils sont 32 % à indiquer quitter leur bureau avant 18 heures, 48 % le font entre 18 heures et 19 heures, et tout de même 20 % après 19 heures. Là-aussi, on voit tout de suite l’intérêt de travailler des solutions repas à emporter ou à consommer sur place pour le dîner au sein même des entreprises.

* : étude Horaires de travail menée en ligne par Cadremploi en mars 2018 auprès de 1964 cadres français.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique