Les Seniors de plus en plus stratégiques pour les enseignes
Tendances 4

Les Seniors de plus en plus stratégiques pour les enseignes

9 Mai 2018 - 1905 vue(s)
Kantar Worldpanel publie les résultats d’une étude très instructive sur les habitudes en matière d’achat alimentaire, en GMS comme en hors-domicile, des 55 ans et plus. Des profils variés… et de plus en plus consommateurs à soigner de près.

 Non, les Millennials ne sont pas tout ! Les 55 ans et plus, ceux que l’on appelle communément les Seniors, pèsent aujourd’hui 31 % de la population française (INSEE). Et ce chiffre grimpera à 39 % en 2070. Logique donc de les considérer comme de véritables relais de croissance, que cela soit en GMS comme pour les autres circuits sur lesquels ils sont déjà bien présents. Kantar Worldpanel s’est donc intéressé de plus près aux comportements de cette tranche d’âge qui décidera – elle aussi – des success stories de demain. Car ce sont bien déjà les Seniors qui tirent la croissance des marchés alimentaires. C’est d’autant plus vrai pour les plus de 65 ans qui sont les seuls à avoir augmenté leur consommation en volume (1 170 articles achetés par an et par ménage en 2017 contre 1 152 en 2001). Délivrés de dépenses telles que le crédit immobilier et disposant d’un budget substantiel, ils hésitent moins à dépenser (4 419 € en grande consommation par an pour les foyers dont la personne responsable des achats a 55 et +, soit 5 % de plus que les foyers plus jeunes).

Le Super consommateur

Les Seniors sont à l’origine d’1 achat sur 2 en grande distribution et représentent 41 % des dépenses effectuées en Produits de Grande Consommation et Frais Libre-Service (PGC – FLS). 54 % de leurs dépenses sont effectuées en Hypermarché et Supermarché (HMSM). Ils leur offrent du choix, la possibilité de faire leurs courses en voiture mais aussi, pour nombre d’entre eux, un véritable lien social et une occasion de sortie. C’est pourquoi, ils préfèrent acheter peu à la fois mais plus souvent. Une aubaine pour ces magasins qui ont du mal à recruter et fidéliser de nouveaux clients. Les Seniors constituent aussi une tranche de la population particulièrement avertie. Ils sont ainsi plus attentifs à la qualité et à l’origine de leurs achats. Ils s’orientent vers des circuits alternatifs (18 % de leurs dépenses et ¼ de leurs actes d’achat) et privilégient les produits frais traditionnels (57 % des dépenses effectuées en produits frais traditionnels). Autre spécificité des Seniors, leur engouement pour la restauration hors-domicile qu’ils fréquentent de plus en plus. Même si celle-ci ne représente que 15,7 % de leur consommation totale (vs 27,4 % pour la moyenne des Français), elle est en train de récupérer son retard et leurs occasions de consommation hors domicile se développent à un rythme plus soutenu que la moyenne : + 17 % vs + 12 %.

Des Seniors connectés

A ceux qui pensent que la révolution digitale est réservée à ceux qui sont nés avec un smartphone dans la main, les résultats de l’étude Kantar Worldpanel viennent apporter un sérieux démenti.  Face à l’éclatement de la famille et encouragés par leurs petits-enfants, les Seniors s’équipent pour rester en contact avec leur entourage : 93 % des 55 ans et + possèdent un portable, 51 % un smartphone, 85 % sont équipés d’un ordinateur et 39 % d’une tablette. Près d’un sur deux (46 %) sont des utilisateurs de Facebook. Et l’e-commerce s’inscrit logiquement dans cette évolution : 47 % des + de 65 ans effectuent des achats de biens (hors service) sur Internet.

Des profils de consommateurs différents

Il n’existe pas un profil type du Senior en France mais bien des Seniors lorsque l'on s’intéresse de plus près à leur consommation. Kantar Worldpanel en identifie même 4 profils bien identifiables. Tout d’abord, les « Bien-Manger » (13 % des Seniors) qui sont les plus gros dépensiers, sensibles à la qualité du produit et à ses origines, optant allègrement pour des magasins spécialisés pour y dénicher des aliments "Bio", "Végétal" voire "Sans Gluten"… Ensuite les « Générations HMSM » qui sont les plus nombreux (41 %) et adeptes de la GMS, sensibles à la promo et privilégiant des achats de PGC-FLS. A ceux-ci s’ajoutent les « Traditionnels » (26 %), généralement les plus âgés, qui recherchent de la proximité et du lien social en fréquentant notamment les petits commerces. Ce sont de gros consommateurs de frais traditionnel et de grandes marques. Enfin, les « Désinvestis » (19 %) boudent la consommation avec des achats peu fréquents et guidés avant tout par le critère prix.

Et vous, tenez-vous compte des Seniors dans votre concept de restauration ?
Absolument !
Non, pas du tout!

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique