#CDS18 : les stratégies digitales des concepts les plus healthy de la food
Management & Franchise 4

#CDS18 : les stratégies digitales des concepts les plus healthy de la food

25 Mai 2018 - 3121 vue(s)
Vert, le futur ? Le prochain congrès du snacking sera l’occasion de rencontrer ces concepts qui ont réussi le tour de force de convertir nos consommateurs au « mieux manger ». Chacun à leur manière, ils sont parvenus à mettre le végétal au cœur de l’assiette et à le sublimer au point de nous apporter un nouveau regard sur notre alimentation. Comment ce changement de paradigme se traduit-il dans leur approche marketing et particulièrement grâce au digital ? Voici notre analyse des stratégies de EXKi, Hari & Co, Moi#purjus et Foodchéri. A vos bowls !

EXKi : Nature’s Kitchen

S’offrir un moment EXKi, c’est miser sur le bien-être des consommateurs, grâce à une alimentation saine et respectueuse de l’environnement, telle est la promesse de la marque.

 

Elle valorise le végétal, la gastronomie verte et le légume y est roi : « plus de local, plus de légumes et plus de fruits, plus de super ingrédients,  moins de sucre, moins de graisse ». Un engagement fort pour l’enseigne Belge qui a réussi à s’implanter au Luxembourg, en France, aux Pays Bas et dernièrement en Allemagne, à croire qu’un véritable souffle nordique est en train de marquer son empreinte dans nos assiettes.

Si le site internet d’EXKi est un (bon) prétexte pour trouver l’établissement le plus proche, il lui permet avant tout de mettre en avant sa carte mais aussi ses signatures : veg & mix, ces jus pressés à froid devant soi afin d’en conserver les précieuses enzymes, mais aussi « les fruits & thé », ces fruits au thé vert Matcha, prédécoupés et mixés minute. Ils sont particulièrement mis en exergue à l’approche de l’été, idéalement positionnés sur la home page, ce qui n’est pas si courant en restauration de savoir capitaliser sur les produits que les consommateurs viennent particulièrement rechercher et qui font toute l’identité de la marque…

"Rethink" la ligne éditoriale d'EXKi est basée sur le respect

Le pari (réussi) de EXKi est de fédérer ses clients, sa nombreuse communauté, mais aussi ses collaborateurs et ses partenaires autour d’une valeur socio-culturelle forte, le respect. C’est au travers de sa ligne éditoriale « RETHINK » que la marque y parvient en partageant ses valeurs humaines, environnementales, économiques et culturelles. Cela s’exprime évidemment dans ses créations culinaires en sublimant les fruits et les légumes, en faisant appel le plus souvent possible au produits biologiques, mais aussi en souhaitant apporter une réponse nouvelle à la restauration rapide, basée sur une alimentation plus saine. Afin d’y parvenir, elle multiplie les opérations événementielles qu’elle valorise auprès de sa communauté en créant des actes citoyens et solidaires comme sa participation à la soupe solidaire chaque année, Share a Coffee, Permafungi, Projet Bolivie, Circuit court pour n’en citer que certains… lesquels sont évidemment partagés sur les réseaux sociaux sur Instagram et sur Facebook mais aussi par le biais de livres blancs : Bien Manger, Mieux Vivre,  ou Gaspillage, le défi alimentaire où elle expose, chiffres à l’appui, notre relation avec notre environnement et les moyens qu’elle met en œuvre afin de combler ces déficits et comment elle pallie nos défaillances au travers d’actions citoyennes et solidaires. Une réel parti pris éducatif et collaboratif, basé sur le partage des bonnes pratiques lui permettant d’alerter mais aussi sensibiliser les consomm’acteurs d’aujourd’hui et de demain.

En prime, le nouveau décor du Restaurant EXKi, rue Neuve.

Hari & Co : Prends-en de la graine !

Si après sa toute dernière levée de fonds, le Boucher Vert devient Hari & Co, la stratégie de la marque n’évolue pas : il s’agit bien de mettre les légumineuses – uniquement - au cœur de l’assiette et « d’offrir une alimentation végétale aux consommateurs, issue de l’agriculture biologique et Made In France » selon les valeurs de ses fondateurs. Cette startup, qui n’a que deux ans d’existence, ne commercialise pas ses produits en B2C mais en GMS et magasins biologiques spécialisés et en restauration collective.

Sa stratégie digitale consiste donc à apporter une lecture claire et compréhensive de ses produits à une cible d’acheteurs, en toute transparence, mais aussi de les aider à s’approprier ces produits encore très novateurs…

Là est tout l’enjeu. C’est ainsi qu’elle multiplie les recettes en vidéo sur son site Facebook où les cuisiniers peuvent trouver l’inspiration autour d’une consommation gourmande et 100 % végétale, 100 % légumineuse, cette alternative alimentaire à la consommation de viande. Si elle parvient à séduire les végétariens et la population de flexitariens grandissante, elle n’hésite pas à promouvoir ses produits en magasin autour de dégustations traditionnelles où elle convie sa communauté sur les réseaux sociaux.

Elle y évoque ses partenariats, notamment avec FoodChéri, afin de valoriser le végétal directement auprès des consommateurs et se positionner comme un acteur innovant ou « le plaisir de manger bien, manger mieux » s’exprime pleinement. De quoi en prendre de la graine et de faire germer l’idée en nous, non ?

Moi#purjus : qui d’autre que Moi pour prendre soin de moi ? 

C’est à la suite d’un problème de santé majeur que François Huvet, créateur et dirigeant de Moi #PurJus, découvre la cure de jus pressés à froid sur les conseils d’un médecin allemand pour rebooster son organisme. Et il prend goût à prendre soin de lui… Cet entrepreneur dans l’âme, décide de donner du sens à son alimentation et à celle des autres et créé un premier concept sur une base positive qui devient moi#purjus.

Cette toute nouvelle marque compte déjà deux adresses à Lyon et une prochaine ouverture en propre en projet en 2019 dans un nouveau quartier de Lyon. Au-delà du juice bar et des jus pressés à froid 100% Bio, réalisés en partenariat avec des agriculteurs locaux situés à moins de 40 kilomètres, c’est tout une philosophie basée sur le bien-être et le wellness que François Huvet a développé autour d’une ambiance coffee shop contemporaine, où les consommateurs peuvent passer l’essentiel de leur journée et entamer une cure detox par les pieds, se délecter d’un "latte" à la graine de chanvre, déguster des cookies sans gluten, rencontrer un naturopathe, faire une cure d’oxygène avec le bol d’air Jaquier ou de luminothérapie ; et pourquoi pas déguster un pudding de graines de chia quand vous reprenez le travail…

Si le site internet permet de se plonger dans l’atmosphère réconfortante de Moi#purjus, c’est également un site de commande en ligne afin de se procurer une cure de jus de fruits et se faire livrer, mais aussi réserver ses rendez-vous bien-être disponibles dans l’établissement en toute cohérence avec son identité.

Egalement, l’enseigne organise plusieurs fois par an un séjour détente, en Corse du Sud, avec pour objectif de lâcher prise dans un cadre idyllique et revenir à l’essentiel, s’occuper de soi, autour d’ateliers thématiques : la pratique de yoga, la méditation en pleine conscience et d’une dégustation de buddha bowls et des 17 recettes de jus réalisés par l’enseigne…

Lifestyle et jeux concours sont utilisés sur Instagram

Le compte Instagram de la marque lui permet de véhiculer son lifestyle basé sur la naturalité et l’alimentation saine, d’attirer et de convertir ces nouveaux apôtres de la restauration healthy. Elle n’hésite pas à employer des hashtags pensés, réfléchis et adaptés à chaque image :

#lyon #cure #detox#prendresoindemoi 
#healthy #bio#mangersain #boirebio #igerslyon#monlyon 
#onlylyon #amazing #colors#fruit #fresh 
#vegetables #moipurjus#vegan #drink #healthylifestyle.


Et la jeune enseigne, moderne et digitale, organise notamment des jeux concours afin de gagner de nouveaux abonnés et rendre virale sa communication…

Foodchéri : nous sommes ce que nous mangeons !

Le célèbre restaurant virtuel appelé dans le jargon de la foodtech « fullstak »  a inauguré le 20 avril son nouveau site internet et présenté sa nouvelle carte printemps-été juste après avoir officialisé son rachat par Sodexo, fin janvier. S’il s’agit (avant tout) d’un site e-commerce, il permet également de valoriser les chefs qui établissent les menus dans chaque fiche produit, et de mettre en avant ses engagements pour une alimentation saine, durable et engagée, résolument tournée vers le végétal. Une nouvelle orientation stratégique initiée un an plus tôt dans le but de se différencier de ses concurrents directs, et ils sont nombreux, née cependant de la conviction de ses fondateurs. C’est ainsi que l’on retrouve des plats établis avec les recettes végétales de Hari & Co, les fameux bowls, où les légumineuses sont à l’honneur afin de séduire les vegans et les noglus.

Des choix et des engagements qui sont consignés dans un manifeste qui promeut le bien manger accessible à tous. Les preuves sociétales, environnementales, les sources d’approvisionnement en circuits courts sont clairement exposées et Foodchéri s’affiche « veggie friendly »

Des intentions fortes qui sont soutenues par la tenue d’un blog articulé autour de plusieurs rubriques : inside Foodchéri afin de valoriser ses choix environnementaux - la prise de parole est souvent assurée par les fondateurs -, des astuces de chef pour préparer les légumes, mais aussi la mise en avant de « producteurs chéris », au travers de témoignages et de partages d’expériences qui mettent ces nouveaux aliments à l’honneur : comment sont cultivées ses jeunes pousses que l’on trouve désormais dans de nombreux plats et quels apports énergétiques m’apportent-elles ?

Foodchéri et les réseaux sociaux

Facebook est utilisé comme une plateforme où l’on retrouve chaque jour le menu du jour, les offres promotionnelles et Foodchéri y valorise les instants de consommation (apéro, snacking, petit-déjeuner, restauration livrée pour les entreprises) auprès de sa nombreuse communauté de fans qui compte 20 K de membres.

 

Instagram est utilisé comme un micro blog afin de véhiculer le storytelling de la marque, son univers et ses choix : on y trouve la présentation du personnel en cuisine, les producteurs de jeunes pousses et la nature du partenariat, mais aussi des vidéos afin de valoriser l’offre sucrée et rendre le végétal gourmand et accessible selon l’esprit comfort & smart food. Au-delà de l’offre alimentaire, il s’agit bien pour Foodchéri de matérialiser et apporter les preuves tangibles des choix environnementaux opérés, d'être transparent avec ses consommateurs, afin de tenir sa promesse : « démocratiser le bien-manger ».

Seazon, la nouvelle offre sur abonnement lancée en mars

A noter, la création en mars d’un nouveau service, Seazon, accessible sur abonnement uniquement en livraison et disponible sur tout le territoire, destiné aux particuliers pressés en partenariat avec Chronofresh… Pour cela, les équipes FoodChéri ont dans un premier temps travaillé à une augmentation significative de la D.L.C des plats qu’elles cuisinent quotidiennement (désormais de 5 à 7 jours), le tout sans aucun conservateur ou autre additif dans ces recettes. Une offre accessible à partir de 39,90 euros pour 4 plats par semaine que l’utilisateur peut compléter ou interrompre sans engagement.

Pour conclure 

Si ces projets healthy surfent sur la tendance de l’alimentation végétale, il faut bien avouer qu’ils sont particulièrement précurseurs dans notre univers et qu’ils portent l’innovation… Les pouvoirs du digital leur sont bien utiles afin de séduire et convaincre les fameux early adopters, ceux qui vont porter l’innovation à la porté de tous dans cette phase de conquête du marché. Outre les preuves apportées aux consommateurs autour de leurs choix environnementaux, il s’agit bien de véhiculer un nouvel art de vivre en adoptant une alimentation plus saine et respectueuse de l’environnement et d’apporter une cohérence par rapport à son positionnement. Il est donc obligatoire de créer un brand content (un contenu de marque) où le plaisir est au centre du sujet, bien au delà du discours santé, en apportant une touche fun et décalée qui porte l’innovation avant de fédérer un public plus large. La communication et le webmarketing sont des enjeux stratégiques à anticiper si vous souhaitez vous lancer dans cette voie du « manger mieux » !

Et si vous rencontriez les fondateurs passionnants de ces concepts les plus healthy du moment au prochain Congrès du Snacking le 5 juin à Paris lors de leur présentation et durant les temps de networking qui vous sont réservés ? Tentant non ? Inscrivez-vous !

N’oubliez pas de partager cet article s’il vous a été utile et de le commenter, voire de nous poser des questions si vous souhaitez approfondir certains points.

A très bientôt !

#InSnackingWeTrust!

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique