Le distributeur Alterfood lève 3 M€ auprès de Rives Croissance et BNP-Paribas
Food & Beverage 2

Le distributeur Alterfood lève 3 M€ auprès de Rives Croissance et BNP-Paribas

12 Juin 2018 - 646 vue(s)
La société de distribution de marques alimentaires naturelles et bio sur le marché du snacking et de la boisson vient de procéder à une levée de fonds de 3 M€ auprès de Rives Croissance et BNP-Paribas. De quoi muscler l’entreprise et lui permettre d’accélérer en grande distribution.

Avec 22 marques en portefeuille dont 8 en propre, Alterfood voit grand. Et son PDG-Fondateur, Alexis Vaillant, qui a créé l’entreprise en 2009, espère bien doubler son chiffre d’affaires à 3 ans en confortant sa présence sur les réseaux snacking et de distribution spécialisée, mais surtout en GMS qui représente près de 60 % de son activité. Avec 7 M€ de CA réalisés l’an dernier, 4 000 points de vente servis et une croissance à deux chiffres, il vise les 10 M€ à fin 2018.

Cette levée de fonds va me permettre de renforcer les équipes et de sécuriser les approvisionnements sur un marché du bio qui se tend.

Le distributeur qui se positionne comme un laboratoire d’innovation, compte bien actionner 3 leviers pour porter son développement : une équipe de collaborateurs (aujourd’hui 27) qui va se renforcer à la fois dans l’encadrement avec l’arrivée d’un patron export, d’un patron des ventes et d’un patron du bio mais aussi au niveau de l’administration des ventes (qui ont progressé de 40 % l’an dernier), une communication plus soutenue pour gagner en notoriété et une sécurisation des approvisionnements. Il a, d'ailleurs, investi dans La Conserverie de Provence pour maîtriser encore mieux son outil de production pour les soupes et les jus bio. 

Booster les marques propres

Alexis Vaillant qui reste majoritaire et aux commandes de son entreprise mise beaucoup sur ses marques propres (Infusion, Marcel Bio, Bahia, Wat Water, Hugo le Maraîcher, Tensaï tea -Snacking d’Or 2018- Organic hero et Coffee Ride) et compte bien enrichir encore son portefeuille dans les mois et les années à venir. Il n’exclut pas non plus d’avancer sur le terrain des snacks naturels et fonctionnels sur lesquels il reste beaucoup à faire en France, nous confie-t-il, lui qui ambitionne d'inscrire toutes ses griffres boissons (mais pas seulement...) de manière pérenne dans le paysage agroalimentaire français. 

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique