Le plan Ambition Bio 2022 du gouvernement devrait booster les produits bio en restauration
Management & Franchise 2

Le plan Ambition Bio 2022 du gouvernement devrait booster les produits bio en restauration

27 Juin 2018 - 1567 vue(s)
Le gouvernement a présenté ce lundi 25 juin son plan Ambition Bio 2022 pour atteindre l'objectif de 15 % de surface agricole utile en agriculture biologique d'ici 4 ans, contre 6,5 % actuellement. Parmi les objectifs phares, le programme devra permettre d’accroître l’offre de produits bio en restauration collective et commerciale afin de répondre aussi à des attentes fortes des convives français dont la consommation de produits bio continue de progresser.

Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Stéphane Travert, a confirmé à l’issue du Grand Conseil d’Orientation (GCO) de l’Agriculture Biologique, en compagnie de Gérard Michaut, président de l’Agence BIO et de son directeur Florent Guhl, l’objectif gouvernemental de 15 % de surface agricole utile en agriculture biologique ou en cours de conversion à horizon 2022. Cet objectif, fruit des Etats Généraux de l’Alimentation, s’inscrit dans le cadre plus global du Programme Ambition 2022 qui sera doté de 1,1 milliard d’euros. L’un des axes majeurs du plan (qui en compte 7) sera d’ailleurs de développer la consommation et accompagner l’offre de produits biologiques pour tous les consommateurs, y compris pour les publics les plus démunis et les plus fragiles. Outre l’objectif de 20 % de bio en restauration collective publique d’ici 2022, une volonté commune des acteurs du bio est d’inciter l’offre en restauration collective et commerciale. Des actions de promotion seront mises en place, destinées à appuyer le développement des exportations de produits biologiques dans les filières et les destinations présentant des opportunités. 

7 Français sur 10 se disent intéressés par des repas intégrant des produits bio sur leur lieu de restauration rapide ou à emporter.

Une offre bio qui progresse déjà sensiblement en restauration et en CHR

Le 1er juin dernier, l’Agence Bio avait présenté ses chiffres annuels soulignant déjà une poussée sensible des produits bio en restauration. Ainsi, le secteur aurait acheté pour 452 M€ de produits bio en 2017 contre seulement 412 M€ HT en 2016. La part de la restauration collective culmine ici à 246 M€ HT, en progression de 7 % par rapport à 2016. Selon une enquête Agence BIO/CSA Research, 9 parents sur 10 exprimaient d’ailleurs leur souhait que des produits bio soient proposés en restauration scolaire. Du côté de la restauration commerciale, le montant des achats de produits bio servis hors-domicile atteint 206 M€ HT, soit une  hausse de 13 % depuis l'année dernière. Là aussi, les attentes clients sont fortes puisque 7 Français sur 10 se disent intéressés par des repas intégrant des produits bio sur leur lieu de restauration rapide ou à emporter.


Concrètement, les achats en bio des CHR et de la restauration collective représentent 5,39 % de la valeur des achats des produits alimentaires issus de l’agriculture biologique en France, estimée à 8,373 Md€ en 2017. Un chiffre en croissance de près de 17 % vs 2016 et qui ne demande qu’à progresser au vu des mesures mises en place, par l’État, dans le cadre de son plan "ambitieux"...

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique