Deliveroo accueille 8 restaurateurs dans sa nouvelle cuisine partagée de Saint-Ouen
Equipement & Techno 2

Deliveroo accueille 8 restaurateurs dans sa nouvelle cuisine partagée de Saint-Ouen

6 Juillet 2018 - 948 vue(s)
Le pro de la livraison de repas vient d’inaugurer son premier site Deliveroo Editions en France, façon cuisine partagée. 8 restaurateurs ont répondu présents pour cette expérience inédite en France sur 12 emplacements disponibles.

Nouvel épisode dans la conquête du marché de la livraison avec l’ouverture par Deliveroo, de sa première cuisine partagée en France, la 74e dans le monde version « Editions » mais aussi la plus grande déployée sur 700 m² en lisière de Paris, à Saint-Ouen. L’opérateur vient, en effet, de mettre en place, comme il l’a fait en Grande-Bretagne majoritairement, un nouveau modèle de cuisine exclusivement destiné à la livraison qui permet à des restaurateurs de délocaliser leur production pour aller conquérir d’autres zones de chalandise à potentiel.

Les sites de cuisines Deliveroo Editions offrent aux restaurateurs l'opportunité d'implanter leur savoir-faire dans des zones jusqu'ici dépourvues de service de livraison de repas à la demande, Will Shu, CEO et fondateur de Deliveroo. 

Du même coup, Deliveroo passe d’une position de spécialiste de l’intermédiation à celui de producteur-livreur et a annoncé qu’il visait les 250 unités comme celle-ci à fin décembre 2018 pour, comme il dit : « réduire les déserts culinaires ». 

Sur le site de Saint-Ouen, ce sont aujourd’hui 8 restaurateurs qui se côtoient dont le spécialiste du burger premium Blend ou de la cuisine américaine Little Apple mais aussi des restaurateurs ethniques comme le Petit Cambodge, un pro des bo buns, Mizushi pour le japonais ou Mission Saigon pour de la viet kitchen. Santosha est, quant à lui, spécialisé dans la cuisine indonésienne mais aussi DS Café propose de la food healthy et Tripletta pour des pizzas.  Pour Victor Garnier, fondateur de Blend, c’est une belle opportunité de tester ce modèle inédit et de diffuser sa marque même sans restaurant physique. « Et ça tombe d’autant mieux que nous allons, nous-mêmes, ouvrir dès cette des laboratoires relais dans d’autres arrondissements dédiés exclusivement à la livraison en laquelle nous croyons beaucoup ». Si les restaurateurs engagés restent discrets sur les taux de commissionnement, ils reconnaissent que, pour ce pilote, ils n’ont eu à engager aucun frais d’installation hormis la formation des équipes.

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique