Wild & The Moon, une 12e adresse engagée, façon flagship, place du Marché St Honoré
Communauté 4

Wild & The Moon, une 12e adresse engagée, façon flagship, place du Marché St Honoré

11 Octobre 2018 - 677 vue(s)
En moins de 3 ans, la fameuse cantine green et healthy a ouvert pas moins de 10 unités en France et 2 à Dubaï. Créée en 2016 par Emmanuelle et Hervé Sawko, rejoints par Grégory Khellouf, ce concept engagé au positionnement 100 % bio, végan et gluten free, mais gourmand, défend non seulement un nouveau rapport à son alimentation mais aussi des valeurs environnementales en privilégiant les circuits courts et l’antigaspi. La marque qui avait levé l’an dernier 4 M€, vient d’ouvrir son flagship parisien, place du Marché Saint Honoré, entre jungle urbaine et bulle anti-stress. Elle devrait inaugurer 2 autres points de vente à Dubaï dans les 3 mois et vise la franchise pour 2019 en France, nous explique Emma Sawko qui défend un véritable mouvement urbain.

Vous venez d’ouvrir, le dernier exemplaire de Wild & The Moon, une adresse à valeur de flagship ?

En effet, c’est notre 10e adresse parisienne et la 3e ouverte en 2018, après la rue Amelot et l’antenne implantée à la Fondation Lafayette Anticipations, rue du Plâtre. C’est aussi le plus grand restaurant de notre réseau à ce jour avec 180 m² de surface et près de 60 places assises. Pas de bouleversements majeurs dans la décoration ou l’offre produit, si ce n’est que nous avons retravaillé avec l’agence Be-Tôles pour arrêter ensemble, les codes et la bible architecturale de l’enseigne. Des outils plus faciles à dupliquer dans les prochains mois, lorsque nous nous lancerons dans la franchise. On y retrouve bien sûr un mix entre le végétal, le bois, le carrelage blanc autour du comptoir-bar où sont servis et fabriqués notamment les jus pressés à froid alors que les autres produits sont en libre-service dans de grandes vitrines. En ce qui concerne l’offre produit, elle reprend nos classiques auxquels nous avons ajouté quelques nouveautés dont les pancakes à la fleur d’oranger ou encore les scones à la crème de cajou et d’anis.

  • Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

    Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

  • Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

    Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

  • Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

    Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

  • Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

    Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

  • Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

    Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

  • Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

    Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

  • Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

    Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

  • Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

    Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

  • Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

    Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

  • Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

    Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

  • Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

    Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

  • Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

    Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

  • Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

    Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

  • Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

    Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

  • Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

    Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

  • Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

    Wild & The Moon St Honoré - photo Jerusalmi

  • Le matcha latté, signature de Wild & The Moon

    Le matcha latté, signature de Wild & The Moon

Quelles sont les valeurs défendues par la marque et en quoi se différencie-t-elle d’autres enseignes healthy ?

Sauf à me tromper, je pense que nous sommes les seuls à avoir développé un réseau et une marque qui proposent, sous le même toit, du 100 % bio, végan, sans gluten mais aussi de la raw Food dans un cadre moderne et dans l’air du temps. Emma Sawko, cofondatrice de Wild & The Mon.

En travaillant, à l’origine du concept, avec des chefs, des nutritionnistes, des naturopathes, nous avons voulu que le bio soit cool et hype mais surtout que manger bio et végan soit synonyme de manger bon. Ce fut un travail de fond pour élaborer toutes nos propositions à base de produits locaux, éthiques et de saison. Une recherche pointue sur les légumes, racines, graines, oléagineux que l’on retrouve dans nos salades, soupes, plats chauds, desserts et snacks healthy ou encore dans nos jus pressés à froid comme nos eaux infusées. Le tout, bien sûr, sans OGM, conservateurs, additifs, soja, gluten, sucres raffinés ou autres produits chimiques. Ainsi, en venant chez nous, les clients prennent plaisir à manger sans réaliser forcément, la nature bio, végane ou sans gluten du contenu de leur assiette.

A ceux qui disent que le concept est positionné cher et plutôt bobo, que leur répondez-vous ?

Ce n’est pas faux, nous sommes positionnés plutôt premium car le bio coûte plus cher que le conventionnel.  De même nos partis-pris antigaspi et pour des emballages propres nous ont aussi conduits à éradiquer le plastique. Le choix de packaging 100 % bio dégradable et compostable, la sélection d’un plastique végétal pour nos bouteilles, ont forcément des conséquences économiques que nous assumons et qui ne nous placent pas à la portée de tout le monde. Quoique. Je vous ferais remarquer que notre plat du jour est à 12 € ou que le café n’est pas plus cher que chez d’autres enseignes américaines de coffee shop. Nous prônons une alimentation qui fait du bien et qui régale les papilles en respectant la planète. Ce qui répond aux aspirations d’aujourd’hui et aux personnes de plus en plus nombreuses à relier l’alimentation à la santé.

Quels développements à prévoir pour Wild & The Moon ?

Nous avons connu sur les 30 derniers mois et depuis l'ouverture de notre première unité parisienne, rue Charlot, un fort développement. Mais nous souhaitons avancer doucement tout en consolidant l’acquis et en musclant nos équipes. La marque a de sérieux atouts qui séduisent et nous sommes consultés sur de nombreux projets. Deux ou 3 ouvertures en propre en France, devraient voir le jour en 2019 alors que nous nous apprêtons à inaugurer deux nouvelles adresses à Dubaï, l’une à Downtown Dubaï et l’autre dans le quartier financier de DIFC. La franchise est également au programme de l’an prochain, lorsque nous aurons finalisé nos bibles. Nous devons aussi consolider notre chaîne d'approvisionnement et il n’est pas exclu que nous investissions dans un autre laboratoire plus grand en proche banlieue parisienne pour suppléer aux deux cuisines actuelles des rues de Gravilliers et Charenton où est centralisée une grande partie des préparations. Et ce ne sont pas les projets qui manquent en Belgique ou à Londres...

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !
 

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique