La #FoodTech en plein boom, en France et en Europe
Management & Franchise 1

La #FoodTech en plein boom, en France et en Europe

25 Octobre 2018 - 1147 vue(s)
Avec près d’une start-up créée par jour en Europe, la FoodTech est aujourd’hui devenue un moteur de l’innovation agroalimentaire et une opportunité pour l’Europe. DigitalFoodLab présentait en avant-première au SIAL les conclusions de son étude s’appuyant sur l’analyse de plus de 1 360 start-ups FoodTech européennes créées depuis 2014.

Avec 4,2 milliards d’euros investis en 999 levées de fonds entre 2014 et 2018, la FoodTech européenne est un secteur en plein développement. Et les résultats de l’étude réalisée par DigitalFoodLab en partenariat avec Sopexa, Vitagora, Eutopia et la CCI Paris Île de France viennent confirmer cet engouement. En effet, il se crée aujourd’hui près d’une start-up FoodTech par jour en Europe : un nombre en progression constante de 20 % par an depuis 2014, preuve, s’il en était besoin, que la FoodTech continue à attirer de plus en plus d’entrepreneurs. Ainsi, l’étude dénombre pas moins de 1 655 start-ups FoodTech actives en Europe. Elles pèsent désormais 16 % des investissements mondiaux du secteur. Un poids, toutefois, à relativiser en regard de l’importance de l’industrie agroalimentaire européenne (UE) dans le marché mondial (25 %). Sur la période 2014-2018, la FoodTech européenne a ainsi attiré 434 levées supérieures à 500 000 euros dont 33 de plus de 20 millions d’euros.

La livraison rafle la mise mais la France tire son épingle du jeu

On observe toutefois une grande disparité des investissements selon les pays et les secteurs d’activité concernés. En effet, si la France – avec 176 levées de fonds supérieures à 500 k€, ce qui constitue un record européen - et les Pays-Bas notamment montent clairement en puissance, ces deux pays restent encore, en valeur, très éloignés de leurs voisins allemands et britanniques qui ont attiré à eux-seuls 63 % des montants investis en 2017. Il faut dire que seules 3 levées de fonds en France ont franchi la barre des 20 M€. En comparaison, 3 start-ups ont concentré pas moins de 60 % des investissements européens. Et sans surprise, c’est le secteur de la livraison qui a largement raflé la mise puisque les allemands Delivery Hero et Hello Fresh et l’anglais Deliveroo, ont en effet réussi à décrocher la bagatelle de 2,5 milliards d’euros levés sur des fonds privés (avant leur introduction en bourse). Plus largement, 80 % des montants investis et 37 % du nombre de levées sont concentrés dans le domaine du Delivery & Retail. Suivent ensuite les catégories Foodservice (27 % des deals), l’AgTech - comprendre l'agriculture du futur (18 %) et la Foodscience (17 %). Il n’en reste pas moins que la FoodTech hexagonale affiche un réel dynamisme même si les montants levés restent souvent inférieurs en valeur à celles réalisées en Allemagne (42 % des investissements à elle-seule pour un nombre pourtant assez réduit de start-ups) ou au Royaume-Uni qui connaît une croissance constante du montant des investissements obtenus depuis 2014.

 

S'inscrire à la Convention Internationale de la Boulangerie Moderne le 27 novembre 2018
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique