Le snacking, un marché en perpétuel renouvellement selon Frédéric Loeb
Tendances 2

Le snacking, un marché en perpétuel renouvellement selon Frédéric Loeb

26 Février 2019 - 659 vue(s)
Dans le cadre de ses 10 ans, France Snacking a interrogé une vingtaine d'experts, de consultants, patrons de groupes et représentants professionnels qui ont donné leur point de vue sur la décennie et les défis à venir. Nous reviendrons sur chacun d'entre eux, au cours des prochaines lettres.

Outre la déstructuration alimentaire, qui est une tendance forte dans l’univers du snacking, la réduction du temps passé à table (surtout le midi) et la désynchronisation des habitudes alimentaires ont complètement bouleversé le paysage de la restauration et ont donc permis l’avènement de nouveaux courants de fond. Ces nouvelles émergences s’observent dans l’explosion du « fast good » (ex. : Gourmet Burger), où les grands chefs signent des concepts snacking (ex. : Les Bols de Jean ; Street Marx, Marxito…) ; mais également dans le service à table qui s’installe peu à peu dans les concepts de quick service, et pour finir dans la croissance de la livraison qui, depuis 3 ans, bouleverse le paysage du Food Service. On assiste également à un changement rapide et profond des menus. Le burger s’impose comme un produit de base à l’égal du sandwich, et surtout on observe une explosion de la cuisine ethnique : la consommation de sushis est toujours en hausse, et le tacos est le nouveau venu qui enregistre des progrès record. Le marché semble donc prêt à absorber toutes sortes de cultures culinaires. Autre fait marquant de ces dix dernières années, on assiste avec une certaine tristesse au déclin et à la nécessaire réinvention des chaines de restauration commerciale à table, de type casual dining, comme en témoigne les difficultés des groupes Flo, El Rancho ou La Pataterie.

Les défis à venir ?

Face à la concurrence, il devient primordial pour les concepts de snacking de se différencier par leur qualité. Or, la qualité coûte cher et il faut trouver un équilibre parfait entre qualité des produits (forte demande des consommateurs) et le prix de vente acceptable. Avec la revalorisation prévisible des matières premières, la valorisation prix risque de devenir un enjeu majeur.

Autre défi, celui de la main d’œuvre. À l’instar des matières premières, une main d’œuvre de qualité est rare et donc coûteuse, la maîtrise parfaite des process de production « sans qualification » est également un véritable défi pour les restaurateurs.

Enfin, le marché du snacking en France est confronté à la réalité du marché français : même la durée du repas de midi a fortement diminué ces 20 dernières années, aujourd’hui encore, plus de 50 % des Français sont à table entre 11 h 30 et 14 h. Y compris les jeunes de la génération Y.

Les 3 événements marquants des 10 dernières années ? 

L’arrivée et le succès de Burger King en France.

La croissance fulgurante d’O’Tacos.

Le digital et la livraison.

 

 

 

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique