SSP accueille Michel Roth à la gare de Metz et annonce l’arrivée du britannique Eat à Paris-Gare du Nord
Communauté 21

SSP accueille Michel Roth à la gare de Metz et annonce l’arrivée du britannique Eat à Paris-Gare du Nord

25 Janvier 2018 - 3890 vue(s)
Après avoir installé le chef Mauro Colagreco à l’aéroport de Nice et annoncé la venue de Michel Rostang à Paris, Gare de Lyon, SSP a inauguré le 25 janvier à la gare de Metz, la brasserie Terroirs de Lorraine avec Michel Roth. Dans ce mouvement de premiumisation de l’offre, le spécialiste du travel retail indique aussi l’arrivée du concept britannique Eat à la Gare du Nord.

Dans le dernier dossier de France Snacking « Révolution à fond de train » sur la restauration dans les gares, paru fin 2017, Michel Roth nous confiait tout son enthousiasme de relever le défi de ce projet de transformation du restaurant Grand Comptoir de la gare de Metz en buffet de gare, à sa façon, aux côtés de SSP. Et surtout de revenir sur sa terre natale pour mettre en place, avec son chef Xavier Pouly, une carte imprégnée des plats de tradition lorraine : la From’quiche mosellane, la potée veggie, le fish and chips de perche, la potée Lorraine, l’œuf mehlknepfle, le biscuit de brochet croustillant…

TerroisdeLorraine

Le projet qui a finalement vu le jour mi-décembre a été inauguré le 24 janvier avec Terroirs de Lorraine et ses 130 couverts. Un restaurant qui affiche clairement ses ambitions bistronomiques le midi et gastronomiques le soir.

GareMetzTerroirsdeLorraine

Le chef était entouré pour cette célébration de Patrick Ropert, DG de SNCF Gares & Connexions, de Gérard D’Onofrio, DG de SSP France-Bénélux, de Dominique Gros, Maire de Metz mais aussi de Jean-Luc Bohl et Patrick Weiten, respectivement Présidents de Metz Métropole et du Conseil Départemental de Moselle. Tous ont félicité le retour de l’enfant chéri au pays et l’ouverture de sa première table en terre lorraine. « C’est une grande fierté que d’avoir coconstruit ce projet aux côtés de Michel Roth et d’avoir installé cette très belle table qui propose une large offre de spécialités locales », a indiqué Gérard d’Onofrio. Il en a profité pour annoncer également la transformation prochaine des autres points de vente de cette gare désignée la plus belle de France et la programmation d’un Starbucks Coffee dans les mois à venir.

Les lieux de transport dans les étoiles

L’arrivée de Michel Roth à Metz s’inscrit dans un mouvement plus général d’ouverture des gares sur la ville, avec un ancrage de la restauration dans ses territoires, et dans un intérêt de plus en plus marqué des concédants pour les chefs étoilés. "Les gares ont un vrai rôle de booster. Et comme tel, elles doivent apporter une panoplie de marques et de services pour répondre aux consommateurs, notamment en restauration qui pèse 30 % du CA des commerces », a souligné Patrick Ropert tout en rappelant le rôle fondamental des chefs comme garants d’une qualité et d’une image. Ils sont de parfaits ambassadeurs de leur terroir". Et de citer l’arrivée de Jacques Maximin dans la gare de Nice, du triple étoilé Christian Le Squer à la gare de Rennes, d’Alain Ducasse et d’Akrame Benallal à la Gare Montparnasse. Il faut dire que le succès d’Eric Fréchon à la gare Saint Lazare depuis 2013 ne se dément pas. Une vraie révolution, à l’époque, mais aujourd'hui la démonstration qu’un chef dans une gare, ça plait et ça fonctionne ! Gérard d’Onofrio évoque la montée en gamme de l’offre sur les lieux de transport. Et d’ajouter à la liste de Patrick Ropert : l’arrivée de Michel Rostang au Train Bleu de Paris-Gare de Lyon avec ses 700 couverts/j après le chef Mauro Colagreco à l’aéroport de Nice. 

"J'ai bien l'intention de faire de la gare de Metz, un lieu de destination pour sa restauration." Michel Roth

MichelRoth

L’inauguration officielle de "Terroirs de Lorraine" à la gare de Metz en vidéo par Metz Today Inside.

Eat passe le tunnel avec SSP 

Face aux nouvelles attentes des concédants qui souhaitent plus de marques urbaines dans le travel retail, Gérard d’Onofrio ne manque pas de rappeler les derniers appels d’offres gagnés par SSP. Et de citer, notamment, le premier lot de la Gare parisienne Montparnasse remporté avec ses 22 coques et autant d’enseignes de belle facture et de fast casual qui illustrent toute la diversité de la restauration depuis Pierre Hermé, Christophe Adam ou Yann Couvreur, en passant par Big Fernand, Clasico Argentino, PeGast, YO ! Sushi, Exki, Papa Boon… « Nous avons une vraie expertise et la capacité à nouer de beaux partenariats avec les marques », ajoute le patron de SSP France-Bénélux qui glisse, au passage, toute sa fierté d’accueillir en France la première unité de la fameuse enseigne Eat qui sera installée à la gare du Nord, face à l’arrivée des Eurostar, fin 2018. 

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique