Rémy Lucas Cate Marketing
Communauté 47

Le zaatar, l'assaisonnement moyen-oriental qui monte en puissance

28 Janvier 2021 - 14309 vue(s)
Comme dans chaque numéro de France Snacking, l'expert food Rémy Lucas de Cate Marketing zoome sur un produit tendance ou que nous avons souhaité mettre en lumière. Le mélange aromatique zaatar, fait de plus en plus parler de lui pour assaisonner et parfumer plats, pizzas, sandwichs. Retrouver la chronique de l'expert et son point de vue dans le tout dernier magazine n°60 qui vient de paraître.

Zaatar, son histoire

Assaisonnement de la cuisine du Moyen-Orient, le zaatar est un mélange aromatique dont la composition varie d’une famille, d’un village, d’un pays à l’autre... S’il existe de nombreuses variantes, la base reste toujours la même, composée de thym, de sumac et de sésame, auxquels on ajoute parfois d’autres épices : anis vert, coriandre, cumin, piment… Le terme arabe « zaatar » désigne une variété de thym ou d’origan sauvage qui a donné son nom à cet assemblage traditionnel. Il regroupe aussi une série de plantes aromatiques dont l’hysope, la sarriette, la marjolaine… Épice millénaire, le zaatar remonterait à l’Égypte Antique, le thym y étant largement utilisé comme herbe aromatique, remède et offrande. Dans l’antiquité les Grecs et les Romains en faisaient déjà usage. Rapporté par les croisés de retour de Jérusalem, il est utilisé en France dès le moyen-âge, mais perd, au fil des siècles, le goût des cuisiniers. Aujourd’hui, sous l’influence montante de la cuisine de la méditerranée orientale (Liban et Israël notamment), le zaatar revient en force sur nos tables.

Zaatar, son potentiel

Le zaatar mêle force aromatique, vertus médicinales et facilité d’usage… Premier composant du mélange, le thym offre son puissant parfum. C’est une herbe médicinale particulièrement vertueuse, qui soulage les pathologies respiratoires et possède de fortes propriétés antiseptiques et digestives. Deuxième composant : le sumac. Il apporte une indispensable pointe d’acidité. Avec ses propriétés gustatives salantes, il permet aussi d’alléger les plats en sel. Le sumac est un fort antioxydant et facilite la digestion. Troisième composant, les graines de sésame torréfiées, à la saveur caractéristique et aux nombreuses vertus : antioxydantes, anti-inflammatoires, stimulantes… Le zaatar s’utilise cru, saupoudré sur crudités, fromage frais, pizzas ou pâtes… Supportant bien la cuisson, il est une base de marinade idéale. Il peut aussi être infusé pour réaliser des bouillons… Et, en clin d’œil à la tradition libanaise, on le déguste, mélangé à de l’huile d’olive, en trempant galette ou pain grillé..

A mon avis

Ingrédient incontournable de la gastronomie orientale, ce mélange d’herbes a le vent en poupe. Il s’invite désormais sur nos grillades et vient relever légumes, salades et tartines. Il a de grands atouts pour lui. Envie de tradition ? Nous le découvrons à peine, mais il est ancré dans l’histoire de la cuisine depuis toujours. Nourriture saine ? Ce précieux condiment naturel, rassemble les bienfaits médicinaux des plantes qui le composent. Facilité d’usage ? Quoi de plus simple que de verser ce mélange sec en topping, pour personnaliser un plat… Au revoir les herbes de Provence, bonjour le zaatar !

Retrouvez la chronique de Rémy Lucas en feuilletant France Snacking n°60

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Rémy Lucas Consultant, Cate Marketing
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique