Bel Foodservice
Tendances 19

Bel Foodservice, cap sur le Out of Home et sur la restauration commerciale

2 Février 2021 - 2036 vue(s)
Alors que la crise n’en finit pas d’étrangler le secteur et de marquer durablement les tendances de consommation, Bel Foodservice indique vouloir s’inscrire dans la transformation du modèle alimentaire. A travers son engagement « For all, For Good », l’industriel français veut avancer ses pions de manière plus marquée en restauration commerciale où le fromage est omniprésent. Il prépare la reprise à travers l’innovation et via ses marques iconiques et patrimoniales avec l'objectif de doubler de taille à 3 ans en Out of Home.

Face à une restauration hors domicile en grande peine en 2020, sévèrement impactée par la crise de la Covid-19, Bel Foodservice qui annonce avoir fait preuve d’une bonne résilience l’an dernier au regard d’une présence très forte en restauration collective sociale et scolaire (80 % de son activité), est resté très engagé auprès de tous ses partenaires et acteurs de la restauration mais pas seulement. En témoigne notamment le Solidarity Day qui a permis de livrer 20 millions de portions aux hôpitaux, soignants et associations dans 20 pays dont 7 millions en France. Une démarche volontaire, témoin d’un modèle d’entreprise tournée de plus en plus vers une croissance engagée, responsable et durable. "Un choix revendiqué haut et fort via la signature For all, For Good pour une alimentation plus saine et responsable", a rappelé Béatrice de Noray, DG de Bel avec des partis pris qui dessinent la stratégie agressive du groupe notamment vers une agriculture plus durable, des emballages responsables, des recettes toujours plus clean et une lutte contre le changement climatique avec une neutralité carbone à horizon 2035.  

Nous avons la volonté d’accélérer notre feuille de route vers une transition écologique en apportant des solutions concrètes pour une alimentation saine et responsable pour tous autour d’un modèle local et de marques iconiques et patrimoniales fortes,  Béatrice de Noray, DG de Bel Foodservice.

La restauration commerciale en ligne de mire

Omniprésent en restauration sociale et scolaire via notamment les fromages portions (70 % des volumes) avec les marques La Vache qui rit, Babybel, Kiri ou encore Chanteneige, notamment en bio ou encore en seau ou terrine, l’entreprise mayennaise affirme clairement ses ambitions en restauration Out of Home (OOH). Pour le patron international de la branche, Nicolas Abadie, la France joue un rôle moteur dans la stratégie à 3 ans du groupe en hors domicile qui vise à doubler de taille.  Le marché hexagonal qui pèse 1/3 du CA mondial du OOH (10 % de l’activité total du groupe) fait figure de porte-étendard. « Nous voulons nous renforcer dans les lieux de vie de nos consommateurs hors domicile, des circuits qui ne vont pas cesser de croître structurellement en nous appuyant sur les atouts de nos marques patrimoniales connues et reconnues ». Alors que le OOH, représente 38 % des volumes dans les 10 pays prioritaires de Bel, la stratégie du groupe français sur ce circuit, qui compte bien s’appuyer sur le savoir-faire et les équipes françaises, tourne autour 3 axes : poursuivre le développement des offres et des gammes autour de ses marques pour tous les opérateurs de restauration, renforcer les liens autour des leaders (chaînes comme indépendants) et mettre en place des organisations idoines dans les pays cibles notamment USA, Chine, Grande-Bretagne et Allemagne.

L’innovation comme moteur

Il s’agit, à travers toutes ses marques, d’accompagner tous les moments de consommations, tous les circuits, tous les lieux et tous les usages. Pour cela, le groupe peut s'appuyer sur des produits à forte notoriété, des formats pratiques et adaptés. En témoignent le succès des innovations lancées en 2019 avec le Boursin surgelé en dés (en barquette de 750 g) qui a trouvé de nombreux marchés au regard de son utilisation dans les salades, pizzas, quiches, omelettes, tartes… ou encore la sortie des deux sauces fromagères Boursin Ail et Fines Herbes et La Vache qui rit,  en squeeze de 770 g qui ont été récompensées, notamment la référence Boursin, Trophée Snacking d’or 2020. De beaux lancements qui permettent à ses fromages de se retrouver déjà dans certains grands réseaux notamment chez Flunch (pour la sauce La Vache qui rit), Domino’s Pizza (pour la sauce Boursin Ail & Fines Herbes ou encore chez McDonald’s pour le Mini Babybel Bio depuis septembre 2020 ou chez Les Fils à Maman avec des Mini Babybel fritsnotamment.

Une plateforme web lancée en avril

Pour marquer ses intentions et sa détermination à être au plus près des cuisiniers et chefs, Bel Foodservice a noué un partenariat avec le chef Yoni Saada qui créera pour le groupe, des recettes à partir des produits iconiques du groupe. Un dispositif digital sera aussi mis en place à partir d’avril prochain à travers un nouveau site Bel Inspirations qui se veut un outil d’aide pour inspirer les cuisiniers. Recettes gourmandes, bons gestes, astuces pour utiliser au mieux les produits aux marques maison.

 

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique