Gallika
Communauté 21

Gallika voit plus grand aux côtés de FoodXpert et Inter Invest Capital

16 Août 2021 - 3173 vue(s)
Alors que la petite chaîne de street food grecque a signé tout récemment un 5e emplacement parisien, rue La Boétie qui ouvrira en octobre, elle passe à la phase 2 de son développement. En accueillant au début de l’été, dans son tour de table, le fonds Inter Invest Capital, aux côtés de son partenaire stratégique, FoodXpert, elle compte bien multiplier par 4 son nombre d’adresses à 4 ans.

Les prochains mois vont être placés sous le signe de l’accélération pour le spécialiste de la street food grecque Gallika créée en 2015, à Paris, par Julien Gantheret et Jean-Philippe Selle. Après avoir soigné leur modèle, renforcé ses fondamentaux et confirmé la rentabilité du format, les deux fondateurs ont décidé de franchir l’étape d’après en passant « d’entrepreneurs de la restauration à chefs d’entreprise », explique Julien Gantheret qui, aux côtés de son associé, a voulu se donner les moyens de voir plus grand à travers une première levée de fonds. Mais pas de n’importe quelle façon. Et pas question pour eux, d’accueillir à leur tour de table n’importe quel financier. « Nous avons trouvé dans les équipes FoodXpert et Inter Invest Capital, une vraie équipe à l’écoute et en parfaite connaissance du secteur qui ne nous regardait pas comme des tableaux Excell mais comme de vrais partenaires ». Quelques mois auront suffi pour s’entendre et imaginer une partie du futur ensemble.

"A leurs côtés, nous allons pouvoir maintenant prendre de la hauteur, muscler les équipes support, RH et retail management et nous poser de nouvelles questions pour faire évoluer et grandir la marque, tout en profondeur", Julien Gantheret.

De son côté, FoodXpert a trouvé dans Gallika, comme dans les startups Kitchen Box (en mai dernier), My BeezBox (en juin), une vraie pépite sur son segment de la restauration fast casual. « Dans son ADN comme dans ses valeurs, Gallika cochait toutes les cases de ce que nous recherchions », explique Marc El Asmar, Président de FoodXpert aux côtés d’Alexandre Houpert et Pierre Sabbagh : une qualité de nourriture, une qualité d’entrepreneurs qui s’est matérialisée par une très bonne gestion d’entreprise et une marque à fort potentiel de développement.  

Gallikà

Une marque appelée à se développer

Il faut dire que Gallika, comme de nombreux réseaux, a été mis à l’épreuve de la crise mais elle a su faire preuve d’une extrême résilience alors que la plupart des adresses sont situées dans des quartiers d’affaires. « Nous avons fait mieux que résister car depuis la création, nous n’avons jamais transigé ni sur la qualité des produits en cuisinant toujours au sein même de chacun des restaurants, ni sur les valeurs des emplacements n° 1 ou 1 bis », explique Julien qui, dès la première adresse de la rue Godot de Mauroy près de la Madeleine, est resté arc-bouté sur les ratios de gestion en « bon père de famille ». Et ce, qu’il s’agisse de Châteaudun, de la rue Washington ou encore du passage Choiseul où l’enseigne est installée et réalise entre 400 et 600 K€ de chiffre d’affaires sur 5 services dans la semaine. « Mais nous pouvons encore optimiser notre activité en travaillant d’autres moments de consommation mais aussi notre organisation et notre logistique», ajoute l’entrepreneur. Parmi les pistes, l’unité de Châteaudun, qui dispose d’une surface de près de 60 m² en sous-sol, devrait centraliser une partie des tâches de découpe, de marinade et de fabrication des bases. «Histoire de gagner en surface de stockage et dans les process ».

3 à 4 unités par an

L’idée des fondateurs, n’est pas d’adopter une hypercroissance, compliquée à gérer en termes de qualité et de ressources humaines, mais un rythme doux de 3 à 4 ouvertures par an pour atteindre 8 à 9 emplacements en 2022, et une vingtaine à 2025. Et pour cela, elle compte bien s’appuyer sur l’expérience et l’expertise de ses nouveaux partenaires et sur la bouffée d’air financière nouvelles de quelques centaines de milliers d’euros (selon nos estimations) pour consolider les équipes et pour adopter un rythme régulier d’ouvertures. « Gallika reste le projet d’une vie, pour Jean-Philippe et moi. Nous allons faire grandir la marque tout en douceur et en propre pour ne jamais rien lâcher sur l’excellence produit. C’est ce qui a fait la reconnaissance de nos clients et construira notre pérennité de demain ».

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique