Le 1er Rossopomodoro français n’oublie pas la street-food avec Puteca

30 Juin 2014 - 8802 vue(s)

Depuis le 26 juin dernier, la première antenne française de la chaîne napolitaine de restauration Rossopomodoro s’est installée au cœur de Nice, sur le marché aux fleurs sur le Cours Saleya. Porté par Vincent Mourre, partenaire et actionnaire de la filiale française du groupe Sebeto (Ham Holy Burger, Rossopomodoro, Anema e Cozze, Rossosapore) dans l’Hexagone, ce restaurant imaginé autour d’un four au feu de bois et d’une carte de spécialités de la Campanie qui accorde une large place aux produits AOC, DOP régionales et aux « sentinelles » Slow-food a connu un très beau démarrage.

Si le restaurant avec service à table a su déjà imprimer sa marque par la qualité des produits uniquement napolitains et du professionnalisme des chefs et des pizzaioli, eux aussi tous napolitains, Vincent Mourre n’a pas oublié la clientèle de passage et prévoit l’ouverture dès cette semaine, sur sa terrasse devant son restaurant du concept Puteca de Rossopomodoro, un espace de snacking et de vente à emporter.  « Il s’agira d'un véritable espace de street-food comme on en trouve en Italie sur 3 mètres de long et qui proposera des spécialités napolitaines à manger dans le rue comme les pizzas en portefeuille ou des sandwichs napolitains à emporter », précise Vincent Mourre qui se donne jusque septembre pour valider le modèle Rossopomodoro français (250 K€ d'investisseemnt pour 210 places assises dont 140 en terrasse) avant de chercher d’autres emplacements notamment à Paris.

Une rentrée qui devrait être doublement chargée puisque le restaurateur, également Président du Leaders Club France, a prévu d’ouvrir en octobre-novembre le premier exemplaire de son concept Focaccia di Mio Padre présenté à l’occasion d’Europain/SuccessFood.


Rossopomodore compte actuellement 130 restaurants en Italie, une douzaine au Royaume-Uni, un en Arabie Saoudite et deux Etats-Unis.  

Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique