Nestlé entend se délester de sa filiale française de surgelés Davigel
0

Nestlé entend se délester de sa filiale française de surgelés Davigel

15 Novembre 2014 - 1918 vue(s)

lemonde.fr Nestlé poursuit sa cure minceur. Cette fois, c’est sa filiale française Davigel qui en fait les frais. Le groupe suisse a annoncé vendredi 14 novembre qu’il mettait en vente cette activité spécialisée dans la production de plats surgelés pour la restauration et les collectivités.

Davigel, dont le siège est à Dieppe (Seine-Maritime), emploie en France 3100 salariés. La société affiche un chiffre d’affaires de 700 millions d’euros en 2013, après 783 millions l’année préccédente. L’entreprise était entrée dans le giron de Nestlé en 1989 lors du rachat de Buitoni.

Cette cession intervient après d’autres opérations de délestage. Le leader mondial de l’agroalimentaire, à l’instar d’autres géants comme Unilever ou Procter & Gamble, s’est lancé dans une stratégie de toilettage de ses activités. Il y a un... lire la suite sur lemonde.fr 

Le Congrès du Snacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique