Communauté

#congressnacking : le chef Yannick Delpech expérimente le fast-good avec SANDYAN, cuisine de rue

2 Mai 2016 - 7297 vue(s)
Non, la gastronomie n’est pas réservée qu’aux riches, comme on le constate encore trop souvent en lisant les cartes de certains restaurants étoilés. En tout cas, c’est l’idée que défend Yannick Delpech, 2 étoiles au Guide Michelin à L’Amphitryon, à Colomiers (31) qui sera l'un des grands témoins du Congrès du Snacking le jeudi 2 juin 2016 à Paris au Pavillon Royal.

Celui qui fut le plus jeune chef étoilé de France a franchi le pas en novembre dernier. Deux ans après l’inauguration de son « Sandyan » salon de thé toulousain, Yannick Delpech associé à Christophe Lamarque, ami de longue date, se lançait un nouveau défi en imaginant un concept de restauration, rue d’Alsace-Lorraine, au cœur de la Ville Rose. Baptisé « Sandyan, Cuisine de rue »,le lieu, mitoyen à la pâtisserie, est une belle surprise culinaire basée sur une offre snacking originale.

«Ici, je travaille avec les mêmes fournisseurs qu’à L’Amphitryon. Je fais une cuisine de qualité, à base de produits de saison, mais une cuisine qui va à l’essentiel, sans chichi», explique le chef qui a bien analysé les changements de comportement des clients. "Avec des rythmes de vie qui s'accélèrent et des pauses qui se racourcissent, les besoins évoluent", observe ce fils de viticulteurs, élevé par une maman cuisinière. Et d’ajouter : «les consommateurs urbains veulent aujourd’hui manger différemment. L’heure est venue de montrer que la gastronomie peut répondre à ces attentes en se démocratisant. ». 

Au menu, le midi, du lundi au samedi jusqu’à 15 heures environ, celui qui a intégré le jury de Masterchef en 2015, sert une gamme snacking originale autour de sandwichs, paninis, salades, soupes et burgers. Rien à voir avec le traditionnel jambon-beurre ! Confectionnés sous les yeux des clients, les produits jouent la carte des saveurs inédites alliant Asie, Amérique et Italie.

Ainsi, le Burger Rue Ben Bao (galette de riz, oignon confits, légumes condimentés, pain vapeur aux algues Nori) régale les fans de verdure, tandis que les inconditionnels du Sud dévorent le Panini Rue Basque agrémenté de tomates confites, épinards, brebis basque, piquillos et gingembre.

Le snacking : une tendance #food de fond

Cerise sur le gâteau : il est inutile de casser sa tirelire pour se faire plaisir au déjeuner chez Sandyan, Cuisine de Rue ! Les prix débutent à 4,90 € (salade) et atteignent 12,80 € pour la formule la plus chère (burger, dessert, boisson inclus). Quant aux desserts, à 1,40 € la brioche feuilletée aux pralines ou encore 3,90 € maxi la verrière pâtissière, on peut se laisser tenter… Même constat à propos du tarif de la prestation du soir. Alors, que du mardi au samedi, l'endroit se mue en un restaurant de 50 couverts, Yannick Delpech propose des assiettes à partager, à des prix très abordables. Moyennant 11,80 €, l'on peut déguster un maquereau mariné dans sa gelée de pomme et fenouil ou bien encore des makis du sud-ouest confie et foie gras (13 €), la grande raviole de carottes fumées, parfum orange et ricotta.

Côté décor, le restaurant s'inspire de « la rue » avec un mélange de matières urbaines (le bois, le métal, la brique), un sol imitation béton, de la signalétique « routière » et des graffitis. Un cadre qui va encore évoluer avec d’ici à quelques semaines avec la mise en place d’un bar à jus de fruits frais. 

Si après trois mois d’activité, le chef reconnaît quelques ajustements notamment sur l’offre de l’après-midi avec des résultats qu'il juge globalment bons, il confirme que le snacking est une tendance de fond qui oblige les restaurateurs à se réinventer. 

Normal : manger bon, à moindre coût, dans un décor, inspiré de « la rue » avec un mélange de matières urbaines (le bois, le métal, la brique), un sol imitation béton, de la signalétique « routière » et des graffitis, c’est plutôt plaisant. Cela le sera sans doute encore davantage d’ici à quelques semaines avec la mise en place d’un bar à jus de fruits frais. Yannick Delpech a des idées plein la tête. Voilà un chef créatif à suivre de près…=>

Cliquez sur l'image pour accéder directement au livetweet #congressnacking

Pour continuer à faire vivre son actualité, interagir avec la communauté snacking, continuez d'utiliser le hashtag de l'événement : #congressnacking. Nos experts et nos équipes répondront à vos questions, interrogations afin de faire vivre l'événement jusqu'à l'année prochaine!

 

=> Pour aller plus loin avec Sandyan, Cuisine de Rue 

 

Les chiffres clefs >

160 m² de surface totale
400 000 € d’investissement (fonds de commerce compris)
12 € ticket moyen le midi

 

Les Atouts >

Snacking chic dans la journée alliant service à table le soir
Des produits frais cuisinés sur place
Un show-cooking
Excellent rapport qualité-prix-services

 

Article issu du Mag, Découvrir France Snacking n°38

Crédits : Sandyan, cuisine de rue

N’oubliez pas de partager vos expériences sur twitter, de suivre @francesnacking si vous souhaitez que l'actualité du #snacking vienne à vous ! #insnackingwetrust!

Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique