Snarr Umih
Equipement, Techno & Service 28

L’affichage de l’origine des viandes en restauration, obligatoire dès le 1 mars. Le décret est paru

27 Janvier 2022 - 5562 vue(s)
Le décret d’application de la loi votée en juin 2020 sur l’origine des viandes, qui établit notamment de nouvelles obligations vis-à-vis de la transparence de l’information, vient de paraître. L’origine des viandes servies en restauration hors domicile devra être mise à disposition du consommateur. Retrouvez le décret n° 2022-65 du 26 janvier 2022.

A partir du 1er mars 2022, l’étiquetage sur l’origine de toutes les viandes (et plus seulement le bœuf obligatoire depuis 2002, héritage de la vache folle) devra être indiqué en restauration (qu’elle soit commerciale ou collective). C’est à dire qu'il devra s'appliquer également sur la viande de porc, de volaille, d’ovin. Il s’agira de retrouver, sur les étiquettes des viandes achetées crues (fraîches ou surgelées) par les restaurateurs, le pays d’origine et celui d’élevage mais aussi et surtout, d’en informer les consommateurs par tous les moyens possibles. Le décret n° 2022-65 du 26 janvier 2022 vient modifier le décret n°2002-1465 du 17 décembre 2002 relatif à l’étiquetage des viandes bovines dans les établissements de restauration. « Lors de l’application de cette loi pour la viande bovine, nous avions demandé un aménagement qui consiste à rendre l’information accessible mais pas forcément affichée sur les cartes ou les menuboards, une notion précisée dans le décret de 2002. Avec l’évolution des supports de communication, et notamment du digital, de nombreuses options sont aujourd’hui possibles  », explique Esther Kalonji, déléguée générale du Snarr qui ne manque pas de souligner les actions menées déjà depuis longtemps par de nombreux adhérents du Snarr qui valorisent et font travailler les filières françaises. 

"Ces mentions sont portées à la connaissance du consommateur, de façon lisible et visible, par affichage, indication sur les cartes et menus, ou sur tout autre support, selon le décret de 2002, repris dans le décret de 2022".

En revanche, en ce qui concerne les produits à base de ces différentes viandes (viandes préparées ou cuites), un second décret devrait arriver dans le cadre des obligations loi climat et résilience, ajoute-t-on au Snarr. De son côté, l’Umih se félicite dans un communiqué, pour une « règlementation qui va dans le sens du -mieux manger -». Hubert Jan, président de la branche restauration, a toujours soutenu cette mesure en faveur de la transparence des produits « servis aux Français ». A l’occasion de la publication du décret, l’Umih, signataire de la charte « Origine France », rappelle son engagement, aux côtés de METRO pour valoriser les produits agricoles français sur la carte des restaurants.

Télécharger le décret

 

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique