NPD Group
Communauté 13

Bilan 2021, le digital explose en restauration, et la rapide est à + 13 %

2 Février 2022 - 4107 vue(s)
Malgré les contraintes sanitaires, le bilan 2021, vs 2020 est plutôt bon pour la restauration dans son ensemble qui gagne 6 % en fréquentation et 5 % en dépense vs 2020, selon les tous derniers chiffres de NPD Group. Malgré des résultats un peu en trompe l'oeil, il est clair que la restauration rapide a servi de vraie locomotive tout comme l’activité livraison/VAE qui a gagné presque 20 points.

Avec un + 6 % en visites et un + 5 % en CA vs 2020, si le bilan de la restauration apparaît plutôt correct à fin 2021 en cumul, il lui manque pourtant encore 30 % en fréquentation et 35 % en dépenses, comparé à 2019, selon le bilan 2021 publié par NPD Group. Un retard au débit de la restauration à table qui, pour la 2e année consécutive, est en retrait, avec encore - 12 % en 2021 alors qu’elle avait déjà perdu la moitié de son CA et de ses clients en 2020. C’est une nouvelle fois la restauration rapide, qui soutient le secteur affichant + 13 % de clients supplémentaires et + 15 % en valeur comparés à 2020. Une belle performance liée à son agilité, son adaptation et aux nouveaux usages même s’il lui manque encore 12 points, si l’on se réfère à 2019.

Le digital, le booster 2020

Avec une activité hors murs qui est passée de 63 % en 2019 à 81 % en 2021, la click & collect, la VAE et la livraison sont les grandes gagnantes de l’an dernier pour le secteur. Si c’est une réalité évidente pour la restauration rapide plutôt formatée pour cela, NPD Group souligne le poids important pris par ces canaux externes pour la restauration traditionnelle passée en 2 ans de 15 à 30 % des ventes hors murs. Ce sont 7 % des visites totales, soit 470 millions qui ont été enregistrées via des bornes, un ordinateur ou une application. C’est 5 points de plus qu’en 2019. En restauration rapide, c’est une commande sur 10 réalisée par le biais du digital alors que pour la restauration à table, elles représentent 3 % seulement. Des habitudes de consommation qui sont surtout le fait des jeunes générations, très tournées vers le numérique, puisque 57 % des commandes digitales sont réalisées par les 18-34 ans (contre 42 % sur le marché global de la RHD).

"Avec la crise, la façon de consommer des François est devenue moins sédentaire, plus axée sur la rapidité et la flexibilité", Maria Bertoch, experte foodservice chez The NPD Group. 

+ 21 % de croissance en 2022

Côté pronostiques, NPD Group est très confiant pour l’année en cours, avec une croissance estimée à 21 % vs 2021. Parmi les grandes tendances que le cabinet suggère de suivre, il souligne le succès des pokés bowls, la végétalisation de l’offre et la poussée de la restauration du voyage ou encore des marques virtuelles tout comme la prise de pouvoir de la génération Z très friande de pauses déstructurées et de VAE.

[[TWITTER]

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique