monsieur saucisse maison miam
Communauté 1

Monsieur Saucisse se diversifie en lançant le foodcourt événementiel Maison Miam

15 Juin 2022 - 1293 vue(s)
Fondateurs du concept de restauration itinérante et événementielle, Monsieur Saucisse, centré autour du hot-dog premium 100 % français, Aimé Houssin et Antoine Moscado viennent de lancer leur nouveau bébé, Maison Miam, un créateur de foodcourt pour les événements d'entreprises. Aux côtés des hot-dogs, les clients pourront ainsi découvrir les burgers by Monsieur Hambourg, les sabich by Monsieur Samir ou encore les lobster rolls by Monsieur Homard. De quoi donner un nouveau coup de boost à l'entreprise.

L’histoire de Monsieur Saucisse remonte déjà à 2016 lorsqu’Aimé Houssin et Antoine Moscado entreprennent de revisiter l’un des produits emblématiques de la street food, le hotdog, dont ils jugent alors l'offre en France encore trop peu qualitative. « Dans la lignée de la tendance burger gourmet à la française portée par des enseignes comme Big Fernand, nous souhaitions réinventer le hotdog. Et lui redonner ses lettres de noblesse autour d’une offre soignée - viande de charcutier, pain de boulanger à façon, sauces cuites au chaudron – fabriquée artisanalement et produite localement en Île-de-France », se rappelle Aimé Houssin. Accompagnés par le Chef Nicolas Aujay (Miura, Paris 17 et anciennement Citrus Étoilé, Paris 8), ils imaginent alors des recettes ultra-gourmandes avec ce crédo de proposer des hot-dogs 100 % français privilégiant un sourcing en circuit court. Puis se mettent à arpenter, avec leur triporteur, les parkings d’entreprise et événements privés d’abord, avant de s’essayer aux cohues des salons professionnels pour tester leur capacité à absorber de plus fortes affluences. Et peu à peu, la moutarde prend !

Un concept modulable développé en propre et en franchise 

Pour soutenir leur développement, mais aussi accompagner une diversification auprès de groupes hôteliers (comme Accor) ou de la restauration de service (Sodexo, Disneyland Paris) afin de palier les aléas de l’événementiel, les deux entrepreneurs décident alors de muscler leur sourcing en faisant appel à des fournisseurs BtoB sans renier leurs engagements pour une production artisanale. Ils se dotent également d’un atelier de production du côté de Montreuil et sont, dès lors, en mesure de proposer un concept clé en main, en franchise, à des opérateurs tiers, tout en conservant une activité de traiteur événementiel et de vente à emporter opérée en propre. Bien leur en a pris lorsque l'on connaît les difficultés traversées par le secteur événementiel durant la pandémie... Aujourd’hui, trois formats sont ainsi possibles pour accueillir Monsieur Saucisse sur tous types de lieux, du tricycle à la « Carriole Guinguette » en passant par la « Carriole modulable » permettant de proposer jusqu’à 120 hot-dogs à l’heure. Et ainsi de retrouver les hot-dogs emblématiques tels que le Dandy de Moutarde (pain brioché aux graines, saucisse de porc, confit d’oignons déglacé au vinaigre balsamique, jeunes pousses de mâche, oignons croustillants, ketchup aux 4 épices) ou le Fêtard de Bastille (pain gratiné, saucisse, cheddar fondu affiné, mâche, oignons, ketchup-moutarde) pour ne citer qu'eux sans oublier leurs déclinaisons végétariennes. Ainsi, une quinzaine de tricycles et carrioles sont actuellement en activité. Sans oublier la caravane Airstream dans laquelle Monsieur Saucisse confectionne ses plats, alternant entre le parvis de La Défense et les salons Porte de Versailles, à Paris.

Un nouveau village "street food" multi produits pour booster l'activité événementielle

Mais aujourd’hui, Aimé Houssin et Antoine Moscado entendent écrire une nouvelle page de leur histoire entrepreneuriale en diversifiant sensiblement l’offre proposée grâce au lancement de leur nouveau bébé, Maison Miam, s’inscrivant en tant que créateur de foodcourt pour les événements d’entreprises. « Tout en nous appuyant sur notre savoir-faire et notre expérience acquise avec Monsieur Saucisse, l’idée est d’élargir nos propositions en offrant un service largement modulable et adaptable à nos clients », insiste Aimé Houssin, qui s’est attelé à créer une véritable ambiance « Maison Miam » et à penser un « village » gastronome, temple de la street food. Ainsi, que cela soit dans la carriole de charme ou le Airstream, les clients pourront opter au choix pour les burgers by Monsieur Hambourg, les sabich by Monsieur Samir, les lobster rolls by Monsieur Homard et évidemment, les hot-dog by Monsieur Saucisse. Là-encore, Antoine et Aimé ont cherché à soigner le sourcing, pour carnivores comme végétariens : le pain est pétri et cuit chaque jour par un boulanger en Seine-Saint-Denis, les saucisses et effilochés sont préparés à base de viandes issues de la Seine et Marne, les sauces sont cuisinées dans les Hauts-de-Seine, tout comme le confit d’oignons qui est cuit au chaudron. Ils croient beaucoup au potentiel de ce nouveau concept afin de créer l’événement, tout en favorisant la récurrence chez leurs clients. D’autant que Maison Miam peut venir s’intégrer dans tous types de lieux, avec des modules voulus sans bruit, sans odeur et sans fumée. D’ailleurs, le concept a déjà séduit plusieurs clients emblématiques tels que Nike, Lalalab, La Grande Épicerie, Qonto ou encore le PSG… Et avec des produits nobles tels que le lobster roll, la nouvelle offre doit aussi être un levier pour booster le ticket moyen sur certaines prestations (aujourd’hui autour de 8 €) même si le souhait des fondateurs est de préserver une offre de qualité qui demeure abordable. Grâce à ce lancement, Aimé Houdin dit ambitionner de doubler le chiffre d’affaires de l’entreprise dès cette année pour atteindre 1,5 à 2 M€ alors que le laboratoire de 250 m² de Montreuil pourrait prochainement être sensiblement aggrandi.

 

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Jonathan Douay Rédacteur en chef adjoint France Snacking Suivez Jonathan Douay sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique