La Pizza de Nico
Tendances 2

La Pizza de Nico prend la Bastille et part à la conquête de Paris puis de la France

25 Juin 2022 - 1737 vue(s)
L’enseigne alsacienne a inauguré ce jeudi, sa première adresse dans la capitale. Une manière pour son fondateur, Nico Palea, de mener sa petite révolution et d’être autrement visible tout en affichant plus largement ses ambitions en France. Tout en coupant la tête aux préjugés avec un rapport qualité-prix exceptionnel avec des pizzas à partir de 5,90 €.

C’est au 2 boulevard Richard Lenoir que la chaîne alsacienne a pris position. Une voie royale pour l’enseigne de pizzéria, créée en 2000 par Nico Palea dans un petit local de Bischwiller et qui compte 34 adresses à ce jour. Une nouvelle étape, confie le fondateur très fier d’entrer un peu plus dans la lumière en prenant position dans la capitale en cette adresse historique, sur 200 m² sur 2 niveaux, jouxtant le McDonald’s. Non pas que ce soit une consécration alors que la chaîne a déjà largement fait ses preuves en Alsace mais aussi hors de sa région d’origine avec 4 franchises de restaurants. « Mais cette arrivée à Paris en propre, permettra à tous de constater un peu plus nos différences, notre gros travail sur la qualité des produits et notre rapport qualité-prix exceptionnel avec la Marguerite dès 5,90 € avec une volonté de nous démarquer par nos engagements », ajoute Nico. Il faut dire que depuis plusieurs années, La Pizza de Nico a opéré un vrai virage engagé en travaillant plus particulièrement le cleaning de ses recettes, en privilégiant les produits « sans » (colorants, additifs, conservateurs), bio, d’appellation ou d’origine avec un œil tout particulièrement attentif à la composition des produits, les aspects nutritionnels, la limitation des additifs. Sa pâte à l’huile d’olive, fabriquée tous les jours sur place, est bio, la sauce est confectionnée avec des tomates italiennes cueillies à maturité, les viandes sont d’origine France, tout comme les œufs de plein air.

La Pizza de Nico

Une déco revisitée et un développement qui s'accélère 

Pour cette arrivée à Paris, l’enseigne s’est refait une beauté aux côtés d’une agence parisienne. Une déco modernisée et un gros travail sur les flux permettent d’accueillir, dans les meilleures conditions, les clients qui peuvent commander au comptoir comme sur les 2 bornes situées de part et d’autre de la porte d’entrée. Une manière d’accéder rapidement à une offre de près de 21 pizzas intemporelles, éphémères, flambées, sélection ou d’animation proposées entre 5,90 € la Marguerite ou l’Alsacienne (avec lardons fumés et oignons jaunes frais) et 14,90 € la pizza événementielle à l’image de la Burratina (avec sa mozzarella Fior di Latte, jambon Serrano, cœur de buratta, tomates cerises fraîches, roquette et crème de balsamique IGP), en passant par 11,90 € pour la plupart des références de la carte ou 13,90 € pour les 2 Sélections, la Bologna et la Fiesta. Et bien sûr, chaque pizza peut être twistée d’une gourmandise, à partir de 1 € de copeaux de Grana Padano AOP, de crème de balsamique de Modène IGP, d’oignons frits, de roquette ou de jambon Serrano (+ 1,50 €). Dans ce restaurant aux nouvelles couleurs de La Pizza Nico, on peut aussi retrouver, une partie épicerie, « pour permettre à nos clients d'accéder à nos meilleurs produits sélectionnés » ou encore les deux fours à pizza Morello Forni, en provenance directe d’Italie et qui participent à l'animation du lieu.

Comme le souligne Nico, l’implantation de cette succursale à Paris, de 60 places assises, ne sera pas la seule. Et si la chaîne vise d’autres quartiers de la capitale, elle poursuit pour autant son déploiement en France avec des ouvertures cette année à Arras, Nice, Reims, Caen, Bayonne ou encore Saint Nazaire. Et se fixe un objectif de 40 adresses à fin 2022 et 100 dans les 5 ans.

 

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique