Pitaya Groupe Bertrand
Communauté 3

4 raisons qui ont poussé le Groupe Bertrand à racheter le groupe Pitaya

16 Août 2022 - 4392 vue(s)
Interrogé en exclusivité par snacking.fr juste avant l’été, alors qu’il nous annonçait avoir signé la master-franchise de la marque britannique Itsu, Olivier Bertrand affirmait toute son ambition de monter en puissance dans la street food. Ce développement serait stimulé par la croissance organique de l’empire Bertrand mais aussi, glissait-il, par le rachat de nouvelles enseignes. C’est désormais chose faite après la signature d’un accord de reprise, révélé au cœur de l’été, du groupe Pitaya (à GK Invest) et de ses nouvelles marques satellites Anjha, Poké Thaï et Monkey Market. Snacking.fr revient sur les raisons qui ont poussé le groupe français multi-marque à miser sur cette pépite de la franchise.

1 Répondre à la poussée de la street food

Lorsque le marché du foodservice a été fortement secoué durant la crise Covid, Olivier Bertrand expliquait à snacking.fr la surperformance de certains segments de la restauration. La rapide en faisait évidemment partie, avec en tête de pont son enseigne Burger King, particulièrement résiliente au cœur de la tempête. Son groupe multi-enseigne, multi-positionnement, multi-segment avec ses plus de 1 1000 restaurants, aura pu alors profiter d’un effet de vase communicant. L’activité fast-food notamment, foncièrement plus agile, a su activer tous les canaux de vente à sa disposition via le digital, le click & collect et le delivery. De quoi absorber une grande partie des reports de vente lors de la fermeture des restaurants. Avec une activité livraison qui est restée forte à la réouverture des restaurants, une appétence avérée des consommateurs pour la street food et un marché du fast-casual appelé à se développer rapidement, le fondateur du Groupe Bertrand a nourri de nouvelles ambitions, non seulement sur le segment du QSR mais aussi de la livraison.

2 Monter en compétence sur une marque aguerrie et transcommunautaire

En rachetant Pitaya et les 3 nouvelles marques Anjha, Poké Thaï et Monkey Market au groupe GK Invest, le 2e restaurateur de France s’empare surtout de la star des chaînes de street food asiatique en franchise. Pitaya affichait en effet au compteur fin 2021 près de 140 adresses pour 146 M€ de CA (L’enseigne est 20e selon le classement annuel des 100 majors de la restauration rapide de France Snacking). Créée à Bordeaux en 2010 par Kadir Guclu, rue Ferdinand-Lafargue, elle surfe depuis 12 ans sur la vague porteuse de cette restauration asiatique au wok, fabriquée minute aux yeux des clients et adaptée, en termes de process, au modèle de développement en franchise. L’enseigne est une belle prise pour le groupe Bertrand qui s’empare d’une marque (qui, au demeurant, est halal sans forcément communiquer dessus) leader sur sa thématique et qui s’est montrée parmi les plus dynamiques de sa génération. Le président-fondateur de Pitaya a d’ailleurs, dans un communiqué, salué cette reprise forte des synergies entre les deux groupes.

3 Constituer une brochette de marques fortes et complémentaires en franchise

Avec un CA qui devrait en 2022, hors reprise, avoisiner les 2,2 md€ de CA, le groupe Bertrand cochait déjà toutes les cases de la restauration depuis la rapide, avec Burger King, aux grandes brasseries parisiennes mais aussi, et surtout, en passant par la restauration à thème en franchise sur laquelle le groupe a mis l’accent ces dernières années. On parle bien sûr d’Hippopotamus, de Léon, Volfoni, Au Bureau. Une expertise, des équipes aguerries à la franchise et un réseau de partenaires qui, après l’arrivée d’Itsu dans le portefeuille de marques, doivent regarder d’un bon œil l’acquisition de cette chaîne de cuisine traditionnelle et urbaine thaïlandaise à prix abordable, reine du delivery et de la franchise (elle a été révélation de la franchise en 2016 – elle avait 14 restaurants). D’autant que le groupe Bertrand récupère, aussi dans la corbeille, la stratégie multimarque et R&D enclenchée par GK Invest sur le Poké, avec Poké Thaï (le premier a ouvert à Metz), l’indien avec Anjha qui a ouvert sa première antenne à Clermont-Ferrand en mars 2022 ou encore Monkey Market (food court multi-marque) qui vient d’inaugurer son premier emplacement dans le centre commercial Westfield des 4 Temps, à Paris-La Défense.

"Cette opération va renforcer notre position de leader de la restauration multi-marques en France. Je tiens à remercier Kadir Guclu pour la création et le développement de cette très belle enseigne inscrite durablement dans la restauration street food en France", Olivier Bertrand. 

4 Optimiser rapidement la présence de Pitaya en France et à l’international

Dans un communiqué commun, le Groupe Bertrand et GK Invest ont confirmé la signature d’un accord d’acquisition qui serait finalisé au dernier trimestre 2022, sous réserve de l’obtention des autorisations nécessaires. Au travers de cette reprise, Olivier Bertrand, surtout présent dans l’Hexagone, devrait aussi profiter de la forte lancée de Pitaya à l’international. La marque déjà présente à Londres, au Bénélux, en Suisse et au Moyen-Orient avait annoncé près de 60 projets d’ouverture en 2022, de nombreuses implantations hors frontières et l’ouverture de nouveaux pays comme l’Allemagne, l’Espagne, le Portugal et la Pologne. 

 

 

 

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique