titres restaurant
Tendances 17

Le plafond journalier des titres-restaurant, passe à 25 euros, au 1er octobre

30 Septembre 2022 - 769 vue(s)
Avec un petit mois de retard, ça y est, par un décret publié ce jour, le plafond journalier des titres-restaurant va être relevé de 19 euros à 25 euros à compter du 1er octobre. Et, contrairement à ce que souhaitaient les syndicats patronaux de la restauration, le champ d’utilisation sera étendu à des produits alimentaires non directement consommables.

Comme annoncé début septembre, le plafond journalier des titres-restaurants est bel et bien relevé de 19 euros à 25 euros et ce, à compter du 1er octobre. Ce qui permettra une plus grande souplesse pour les salariés dans l’utilisation de leur titres-restaurant, d’autant que le paquet pouvoir d’achat voté cet été prévoit d’autres mesures facilitant justement l’usage de ces titres de paiement. Remis par l’employeur à près de 4,8 millions de salariés, ils leur permettent de payer des produits alimentaires auprès de 240 000 restaurants et commerces assimilés. Limité jusqu’alors à 19 euros par jour, ce plafond qui n’avait jamais été actualisé depuis 2014, bien que plusieurs décrets successifs aient temporairement porté ce montant plafond à 38 euros uniquement auprès des restaurateurs, il a été porté à 25 euros à compter du 1er octobre. Avec l’inflation constatée depuis le début de l’année 2022, le Gouvernement a décidé d’une revalorisation pérenne du plafond journalier de leur utilisation afin de couvrir l’augmentation des prix des produits alimentaires.

"Face à une inflation touchant particulièrement les produits alimentaires, la revalorisation du plafond journalier d’utilisation du titre-restaurant est une mesure de justice sociale en faveur du pouvoir d’achat", a déclaré Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique.

Dans le paquet pouvoir d’achat, il a été prévu non seulement la revalorisation du plafond d’exonération sociale et fiscale de la participation financière de l’employeur au titre-restaurant qui a été augmenté de 4 %, pour atteindre 5,92 €, ce qui favorisera l’augmentation de leur valeur, mais aussi, l’extension de la liste des produits éligibles au titre-restaurant. En effet, depuis cet été, le titre-restaurant permet d’acheter des produits alimentaires qui couvrent un plus large spectre de produits que les repas consommés au restaurant ou achetés auprès d’un commerce assimilé (grande et moyenne surface, boulangerie, traiteur…). Au-delà des produits directement consommables (tels que les sandwichs, fruits et légumes), pourront également être achetés jusqu’au 31 décembre 2023, les produits alimentaires non directement consommables tels que des pâtes à cuire, ou des épinards surgelés, par exemple. La hausse du plafond du titre-restaurant s’applique à l’ensemble de ces produits.

 

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique