syndicat ghr gni
Communauté 0

Le GNI, le SNRTC et le SNRPO fusionnent pour créer le Groupement des hôtelleries et restaurations (GHR)

16 Novembre 2022 - 839 vue(s)
La fusion du Groupement National des Indépendants (GNI), du Syndicat National de la Restauration Thématique (SNRTC) et du Syndicat National de la Restauration Publique Organisée (SNRPO), annoncée en congrès ce lundi 14 novembre, aboutit à la naissance d’un nouveau syndicat patronal transversal, le Groupement des Hôtelleries et Restaurations (GHR).

C’est à l’occasion du congrès du GNI, qui se tenait à Lyon en ce début de semaine, que le rapprochement entre les trois syndicats patronaux a été officiellement annoncé. La fusion aboutit ainsi à la naissance d’une nouvelle organisation syndicale, le Groupement des Hôtelleries et Restaurations de France (GHR) après le vote qui a fait l’unanimité du côté des membres du SNRPO et du SNRTC. Le premier, présidé par Emmanuel Saussard, comptait de son côté environ 1 200 restaurants sous les enseignes de ses 7 adhérents tandis que le second, dirigé jusqu’ici par Hervé Dijols, revendiquait 200 établissements adhérents. Ceux-ci, sous la bannière commune du GHR, viendront grossir les rangs du GNI présidé par Didier Chenet et qui devrait en pratique détenir la moitié de la représentation au sein du nouveau syndicat patronal. L’objectif de cette fusion sera de peser davantage encore dans les négociations du secteur confronté à de nombreux défis après la déferlante de la crise Covid. La nouvelle organisation devrait être en ordre de bataille dès le début d’année prochaine.

 

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique