ifop datalicious just eat etude
Tendances 5

Les repas des Français toujours plus connectés

13 Décembre 2022 - 2750 vue(s)
La pandémie et le contexte de ces dernières années ont clairement modifié le rapport des Français à l’alimentation a encore souligné la dernière étude publiée Datalicious by Just Eat avec l’Ifop. Plus connectés, aujourd’hui les écrans jouent un rôle prépondérant dans le quotidien des Français, de la confection à la consommation des repas même si certains prônent un retour aux repas faits-maison en toute convivialité.

Bien que bousculée, l’année 2022 aura marqué un grand tournant après deux années de pandémie et restrictions diverses et variées. Cette fois, nulle fermeture forcée des restaurants à déplorer, ni mêmes contraintes sanitaires impliquant des modifications de vie sociale. L’Observatoire des nouveaux modes de restauration Datalicious, au travers d’une étude Ifop, a donc souhaité faire le point sur les nouveaux comportements des consommateurs qui pourraient donner le ton pour les années à venir. Car de la place des écrans au fait-maison en passant par la livraison le visage de nos repas a bel et bien changé. Alors comment les Français se retrouvent-ils dans ces injonctions parfois contradictoires ?

Livraison, la facilité plébiscitée

« La société est entrée depuis plusieurs années dans une phase de transition technologique, sociologique, environnementale… marquée notamment par le développement du digital […] et par la mutation des attentes consommateurs. Comme toute phase transitoire, les paradoxes sont exacerbés. Mais les comportements des nouvelles générations laissent présager les repas de demain », souligne ainsi Eric Sagnat, Directeur Expertise Alimentaire à l’Ifop. Commençons d’abord par la livraison, qu’elle soit de courses ou carrément de repas, il est clair que ce mode de consommation, contraint parfois au plus fort de la pandémie, s’est désormais inscrit dans le quotidien des Français. Cette nouvelle solution de simplicité convainc aujourd’hui 47 % des Français qui se font effectivement livrer des repas contre 39 % en 2019 avant la pandémie. Ils sont 37 % à se faire livrer leurs courses, une proportion qui grimpe toutefois jusqu’à 54 % chez les 18-24 ans et 47 % des 25-34 ans. Le phénomène est logiquement plus prégnant en milieu urbain où 43 % des Français ont recours à ce service. Sa popularité s’explique notamment par sa facilité et le vaste choix de produits proposé : on économise le temps de trajet pour sélectionner minutieusement ses produits (58 % des Français), on profite de plages horaires plus confortables (66 %) et on peut rapidement réagir en cas d’invités de dernière minute (47 %)…

Sans renier le fait-maison

Cette offre qui permet d’économiser du temps ne retire toutefois en rien leur volonté de cuisiner, au contraire. Les repas faits-maison, les repas conviviaux et le fameux « batch cooking » n’ont jamais été autant plébiscités. Ainsi 94 % des Français mangent des repas faits-maison. 58 % des Français passeraient même 2 à 3 heures en cuisine le weekend pour réaliser la majorité des repas de la semaine, et même respectivement 68 % et 66 % des tranches 18-24 ans et 25-34 ans ! 90 % des Français déclarent que rien ne saurait remplacer les plats traditionnels et les recettes de grand-mère. Le batch cooking est une tendance particulièrement adoptée par les plus jeunes générations, ce qui s’explique par le fait que c’est une solution qui peut s’avérer assez économique en termes de temps et de budget. Autre tendance largement répandue chez les 18-34 ans, ramener son plat maison au travail ! Et oui, alors que la moitié des Français (51%) sont concernés par cette pratique, la génération Z et les millennials sont de véritables adeptes (74 % des 18-24 ans et 77 % des 25-34 ans).

Le plateau télé du soir a bien évolué

Et que dire des habitudes dînatoires des Français alors que les écrans ont tendance à y occuper une place prépondérante ? Manger sans rien faire serait ainsi devenu un non sens pour certains, là où d’autres ne sont que nostalgie de ces instants où les écrans n’avaient pas lieu d’être… Ainsi 76 % des sondés indiquent tout de même encore dîner à table. Ils sont 31 % à dîner également depuis leur canapé, 12 % devant leur ordinateur et tout de même 7 % depuis leur lit. La pandémie n’a fait que peu évoluer ces chiffres mais les jeux, pour ainsi dire, étaient déjà faits avant avec une diversification des lieux de consommation. Alors la question de la convivialité vient forcément à se poser ? Car pour 81 % des Français (et 84 % des femmes !), il faudrait en finir avec les écrans pendant les repas : les repas doivent être des moments de partage et d’échanges ! La proportion est toutefois moindre (entre 75 % et 77 %) chez les moins de 50 ans.

Un dîner connecté

Il demeure d’ailleurs particulièrement significatif que la très grande majorité des Français, qui pensent pourtant qu’il faille en finir avec les écrans, font exactement l’inverse. Ainsi, 53 % des Français indiquent envoyer des messages sur Whatsapp, messenger et autres durant leurs dîners. 46 % enverraient des emails. 35 % regardent des vidéos (sur Youtube, Tiktok...) ou sont sur les réseaux sociaux des Français tandis que 29 % regardent ou lisent l’actualité des Français. 21 % regardent des séries des Français soit la même proportion ou presque (20 %) qui regardent des films. 18 % jouent aux jeux vidéos et 15 % indiquent écouter de la musique. 4 % seulement profitent de ce moment pour aller sur les applis de rencontres. La livraison, dans ce contexte, trouve une place de choix quand pour 53 % des Français, les soirées Netflix/Livraison de repas ont aujourd’hui remplacé les soirées Ciné/Resto. Mieux, pour un tiers des Français (34 %), les séries constituent l’excuse idéale pour se faire livrer un bon petit plat à la maison.

 

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique