Bonchon
Communauté 6

Bonchon, la chaîne coréenne de poulet frit prend position en Europe, en commençant par la France

15 Mars 2023 - 2878 vue(s)
Après avoir ouvert son premier point de vente au 240 rue Saint-Denis à Paris, et avec lui fait son premier pas sur le Vieux Continent, la chaîne de poulet frit coréen, aux 400 adresses dans le monde, part à la conquête de la France. Au menu une K-Food variée, typique, cuisinée minute et déjà 2 autres adresses prévues dont l’une en juin dans la capitale par le masterfranchisé français.

Pour Michel Abdelnour, le masterfranchisé français et espagnol de la chaîne, professionnel aguerri de la restauration après avoir créé plusieurs restaurants aux Etats-Unis, la puissance de Bonchon tient dans l’authenticité d’une cuisine coréenne, élaborée minute,  proposée dans un cadre décontracté. C’est, en tout cas, l’esprit qui règne dans la toute première unité parisienne, française et européenne de 240 m² sur 2 niveaux, ouverte le 9 mars dernier, au 240 rue Saint-Denis à Paris. A deux pas de la fameuse porte Saint-Denis, caractérisée par son arc de triomphe à la gloire de Louis XIV, Bonchon célèbre quant à lui, notamment le roi poulet frit. Un copié-collé, à quelques nuances près, des 400 autres restaurants qui ont été déployés par le monde, depuis 2002, année de création de l’enseigne à Busan, en Corée du Sud, par Jinduk Seo. « Il a effectivement la plupart des standards de la chaîne depuis les wings, pilons, tenders ou encore nuggets frits, en passant par les fameux mandu, bimbap, poulet Katsu, Kimchi riz sauté au Bulgogi... à l'exception des recettes à base de porc comme on peut les trouver dans de nombreux pays », explique Sami Assaf, le manager opérationnel. La chaîne qui veut plaire au plus grand nombre (avec une offre 100 % halal) a préféré ajuster son assortiment dans l’hexagone. Elle insiste justement sur la singularité de la marque avec un poulet frais d’origine France, préparé et cuit à la commande. Histoire d’optimiser l’effet croustillant, obtenu grâce à la panure maison et secrète, le double bain d’huile ou encore la sauce  signature savoureuse, en provenance directe de Corée, brossée individuellement sur chaque pièce de poulet. De quoi créer un effet waouh pour une signature « Crunch out Loud » !

Bonchon

Combo 4 wings + 2 pilons avec radis marinés (10,95 €). A gauche, Mandu végétariens (x 6) 8,95 €

Des plats compétitifs et une offre ouverte

Si déjà, en moins d’une semaine, les pièces de poulet frit figurent parmi le best-of des ventes, le poulet katsu fait aussi de belles performances tout comme les plats en général, explique Sami qui indique un TM de 23 € et vise un CA de près de 1,3 M€ projetés sur la première année. « Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets depuis le menu d’appel à 6,95 € avec les wings servis avec un accompagnement au choix de radis marinés, coleslaw, riz blanc ou frites (1,95 € de supplément), aux mets à partager comme les wraps coréens, les Mandu (raviolis), le bulgogi sliders jusqu’aux plats plus pointus, de type Japchae par exemple, le faux-filet mariné et sauté aux légumes avec nouilles coréennes cuisinées sur place par notre cuisinier coréen ». La carte propose aussi des burgers et des salades et un assortiment de boissons coréennes de type OKF Aloe Vera, nectar de riz ou jus de cannelle Paldo. Et pour les desserts, au choix une gamme de mochis glacés ou des maxi-cookies. Des produits commandés au comptoir et servis ensuite à table via chevalets, dans une vaisselle réutilisable en mélamine noire.

Bonchon

Poulet Katsu sur riz vapeur avec sauce Katsu et salade de choux. (11,95 €)

25 restaurants à 5 ans en France et 15 en Espagne

Alors que le premier restaurant est parti sur les chapeaux de roues, même si ses 3 bornes de prise de commande ne sont pas encore actives, tout comme la livraison, déjà un second établissement est prévu pour juin prochain, Faubourg Saint Honoré. Il sera suivi, toujours cette année, d’une 3e adresse à Belleville à Paris. L’ambition affichée est d’ouvrir Bonchon (qui signifie Ma ville natale en coréen) dans les 5 ans mais aussi d’enclencher, dans le même temps, l’implantation de la marque en Espagne où est prévue une quinzaine d’établissements dans les prochaines années.

 

 

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique