enquete banque populaire kantar federation française de la franchise
Communauté

La franchise suscite l'appétit de la restauration rapide

15 Mars 2023 - 1702 vue(s)
Le modèle de développement en franchise continue de séduire les acteurs de la restauration rapide. Malgré un léger écrémage parmi les réseaux depuis la crise sanitaire, le nombre de points de vente franchisés comme leurs chiffres d’affaires ont continué de progresser en 2022 selon l’enquête Banque Populaire/FFF/Kantar dévoilée à quelques jours du salon Franchise Expo Paris. Le défi 2023 sera de préserver les marges dans un contexte inflationniste sensible.

L’appétit des entrepreneurs en restauration pour la franchise ne se dément pas. Alors que le salon Franchise Expo Paris, organisé pour la première fois par Infopro Digital, s’apprête à ouvrir ses portes dimanche prochain à la Porte de Versailles, les équipes de Banque Populaire et de la Fédération Française de la Franchise (FFF) ont présenté ce mardi les résultats de leur enquête annuelle dédiée au secteur. Et avec 76,6 milliards d’euros engrangés en France en 2022, celui-ci ne s’est jamais aussi bien porté, enregistrant une hausse de 11,4 % par rapport à l’an dernier, mais surtout de 13 % au regard de 2019, année étalon avant Covid. « Par rapport à l’avant crise, les chiffres sont bel et bien en croissance », souligne Véronique Discours-Buhot, la déléguée générale de la FFF, qui se félicite de la résilience du modèle. Cela est vrai pour le volume d’affaires dégagé, donc, le nombre de points de vente franchisés (84 497 à + 8 % vs 2019) ou encore du nombre d’emplois directs et indirects concernés (828 178 à + 6,24 % vs 2019). « Seul le nombre de réseaux, 1972 tous secteurs confondus, aura connu un très léger ajustement, à – 4 % par rapport à 2019 ». Un écrémage jugé au moins naturel si ce n’est bénéfique pour l’assainissement du secteur. Le phénomène est d’ailleurs assez équivoque en restauration rapide où le nombre de réseaux franchiseurs (208) a reculé de 1 % l’an dernier mais surtout de 9 % comparé à 2019. Et ce, alors même que tous les autres indicateurs ont progressé sensiblement pour enregistrer une année record.

Un boom des restaurants "rapide" franchisés 

Ainsi, la restauration rapide se taille encore une fois une belle place dans le Top 5 des secteurs où la franchise est la plus représentée. 4e selon le critère du nombre d’enseignes, elle se classe également en 4e position en termes de chiffres d’affaires cumulés derrière les secteurs « Alimentaire », « Équipement de la maison » et « Commerces divers ». La restauration rapide en franchise a ainsi engrangé 7,17 milliards d’euros l’an dernier, en hausse sensible de 12,1 % vs 2021 et + 10 % vs 2019. « Même si ce sont des chiffres 2022, il y a bien sûr un effet inflation à prendre en compte. Toutefois, on voit bien que la franchise dans ce secteur continue de croître sensiblement avec des réseaux qui ont parfois mis leur développement en succursale en sommeil depuis la crise pour se concentrer sur la franchise », observe Véronique Discours-Buhot. D’ailleurs, parmi le Top 5, la restauration rapide enregistre le bond le plus significatif en nombre de points de vente franchisés par rapport à l’avant Covid. On en comptait, en effet, 7 305 en France à fin 2022, soit + 14,5 % comparés à 2019. De quoi résolument constituer un pôle d’attractivité fort pour les entrepreneurs en herbe qui se déplaceront sur le salon Franchise Expo Paris du 19 au 22 mars prochain. Et ce, même si les inquiétudes sont là quant aux effets du contexte économique anxiogène. « Les secteurs plus énergivores comme la restauration sont forcément davantage impactés, d’autant que les tensions en matière d’emploi persistent. Mais le modèle de la franchise rassure sans conteste les futurs entrepreneurs ».


Se rassurer grâce à un modèle éprouvé

C’est en effet là un des atouts essentiels de ce modèle entrepreneurial : la rassurance ! Elle s’avère, même, la motivation principale énoncée par 52 % des personnes envisageant de se lancer en franchise, tous secteurs confondus. Ainsi, sur 34 % de Français interrogés pour l’étude Banque Populaire/FFF qui souhaiteraient franchir le pas de l’entrepreneuriat, 44 % envisageraient de le faire en franchise. "Cela représente une progression significative de 6 points par rapport à 2019", note André Billard, responsable du pôle commerce et franchise de la Banque Populaire et qui rappelle que la franchise joue, dans un cas sur deux, un rôle de tremplin vers un nouveau secteur d'activité ! Les futurs entrepreneurs se disent, d’ailleurs, particulièrement sensibles dans leur choix à la notoriété de l’enseigne (pour 40 % d’entre eux contre 36 % en 2021) ainsi qu’aux intérêts financiers que le modèle présente : risque financier limité (36 %) et une garantie d’une meilleure rentabilité (30 %, en hausse de 8 points vs 2021). L’entrepreneuriat en franchise peut correspondre également à un désir de reconversion professionnelle. 32 % des sondés y voient, en effet, la possibilité d’y acquérir un nouveau savoir-faire et l’opportunité enfin, pour 29 %, de reprendre le contrôle de leur vie privée...

A quelques jours de l'ouverture du salon, retrouvez le dossier spécial Franchise Expo Paris dans le numéro France Snacking n° 70, consultable gratuitement en ligne.

Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique