La Vie  HappyVore
Fournisseurs

Le Conseil d’Etat suspend le décret d’interdiction des appellations steak, saucisse et autres jambons végétaux

10 Avril 2024 - 1266 vue(s)
Nouveau rebondissement dans l’affaire de l’interdiction des dénominations steak, jambon et autres saucisses ou filets végétaux pour désigner les alternatives à la protéine animale. Le Conseil d’Etat vient d’annoncer la suspension du décret visant à en interdire l'utilisation. La décision finale en revient maintenant aux instances européennes.

On croyait le feuilleton terminé avec un clap de fin pour toutes les appellations jambon, saucisse, chipolata, filet et autre steak pour désigner des alternatives végétales à la viande. C’était sans compter sur la détermination et l’engagement d’un collectif regroupant La Vie, HappyVore, Nutrition et Santé, Umiami, Accro qui ont déposé, en mars dernier, à la suite du décret « annule et remplace » d’interdiction desdites appellations, un référé-suspension devant le Conseil d’Etat. Les protagonistes dénonçaient un décret « absurde », comme le précise HappyVore dans un communiqué, avec la nécessite de défendre le marché du traiteur végétal ainsi que l’industrie française avec une mesure qui aurait créé une inégalité de traitement entre les entreprises qui produisent en France et celles qui produisent à l’étranger mais vendent en France, ces dernières n’étant pas concernées par l’application de la mesure du décret.

Eh bien le Conseil d’Etat est allé dans leur sens en suspendant le décret. Une décision qui remet le compteur à zéro, alors que les institutions européennes n’ont toujours pas tranché et que la décision finale sur les appellations leur revient. Ce qui ne signifie pas la fin de la partie même si on savoure, du côté des acteurs du végétal, cette victoire. A la suite de cette annonce, HappyVore a publié une vidéo FOOH (Fake Out of Home) sur ses Réseaux Sociaux ; la marque a choisi d’associer un monument emblématique de Paris à sa victoire : l’Arc de Triomphe, en symbole de la victoire du végétal français. Ce contenu impactant traduit le soulagement et la fierté de la marque. « Nous sommes très heureux de la décision qui a été rendue par le Conseil d’Etat, précisent Guillaume Dubois et Cédric Meston. Chez La Vie, c'est un Mock up Victoire qui a été rendu public. Et Romain Jolivet, responsable marketing de La Vie de se féliciter aussi de cette décision : "Nous applaudissons la décision du Conseil d'Etat qui a su, malgré une pression énorme des lobbys de la viande industrielle, reconnaître l'aspect illégal de ce projet de loi (). Interdire leurs dénominations usuelles était donc un contre-sens, uniquement destiné à préserver certains intérêts".

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Retrouvez Paul Fedèle sur Linkedin
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique