La traçabilité,  le cheval de bataille !
0

La traçabilité, le cheval de bataille !

27 Février 2013 - 1951 vue(s)

Chassez le naturel et il revient au galop. On a beau eu prendre toutes les mesures nous dit-on, rien n’y fait et une fois de plus la filière viande est sur le grill pour cause de négligence, pire de tromperie. Comment est-ce possible à l’heure où l’on pouvait croire maîtrisée cette fameuse traçabilité. Mais surtout comment rassurer le consommateur avec de tels errements alors qu’il finissait seulement de se remettre en selle après son traumatisme post-vache folle. Qu’on ne nous serve pas seulement la soupe de la mondialisation pour excuser tel ou tel agissement d’obscurs traders qui seraient la cause de tous les maux. La faute est partagée, chacun doit prendre sa part de responsabilité face à la recherche d’un prix toujours plus bas. C’est comme laver plus blanc que blanc, forcément à un moment ça se dérègle et ça fait tâche.

Ne nous méprenons pas cependant, on ne parle pas de crise sanitaire car le mélange bœuf-cheval quelque peu cavalier n’avait rien d’impropre à la consommation. Mais le scandale tient plus dans la tromperie qui est tout autant condamnable en donnant au consommateur le sentiment d’être le dindon d’une farce qui ne s’arrête pas à celle de lasagnes et qui porte le doute sur la crédibilité des étiquettes. Si l’affaire est loin d’être bouclée, elle n’éclabousse pas seulement une filière mais toute l’industrie agro alimentaire européenne. Et il y a fort à parier que ce nouvel épisode aura des conséquences les modalités d’étiquetage et de traçabilité avec une machine réglementaire bruxelloise qui ne devrait pas tarder à se mettre en marche vu la dimension européenne du phénomène. Si pour le moment, à part une école au Portugal, on n’a guère trouvé de trace d’équidé dans un plat servi en restauration, les conclusions sont loin d’être rendues.

A toute crise ses épouvantails. Lorsque les Spanghero et consort auront fini d’être jetés à la vindicte populaire pour calmer les esprits et servir de pare-feu, il restera le doute et des leçons à tirer.

Outre d’avoir grossi le rang des végétariens, ce scandale doit servir à balayer devant chez soi et redoubler de vigilance sur les contrôles.  Vos clients seront d’autant plus sensibles à tout témoignage de confiance et de réassurance. Et pour ne plus  laisser trotter dans leur tête le moindre doute, soyez encore plus transparent sur vos approvisionnements, vos fournisseurs et vos partenaires, effet bœuf assuré !

Paul Fedèle, Rédacteur en chef de France Snacking

 

Lire le sommaire et consulter en ligne le numéro 22 de France Snacking qui vient de paraître 

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique