Coup de froid sur les pizzérias

28 Février 2013 - 2850 vue(s)

Alors que les Français restent toujours les 2e mangeurs de pizzas au monde derrière les étasuniens et que ce segment restait florissant ces dernières années, 2012 marque un coup frein des ventes de pizzas. Le marché en volume est en contraction de 1,48% à 821 millions d’unités, a indiqué Bernard Boutboul de Gira Conseil à trois semaines du salon Parizza qui se tient à Paris les 20 et 21 mars. Un recul dû à la chute libre du segment restauration qui perd 4,76% d’unités (412 millions de pizzas), suivi de la restauration collective à – 2,04% (169,41 millions) tandis que la grande distribution progresse de 4,83% à 237,40 millions d’unités ainsi que plus modestement la distribution automatique avec + 1,39% à 1,45 million de pizzas. Un zoom sur la restauration  commerciale met en lumière la difficulté des pizzérias à l’image de la restauration en général en très fort recul de 5,95% à 316,44 millions de pizzas vendues. Les camions pizzas ont gardé leurs positions avec  58,8 millions d’unités vendues, les livreurs de pizzas en ont distribué 34,3 millions (– 1,86%) et les kiosques ont plongé de 7,09% avec 3,24 millions de pizzas.

Crise oblige, les défaillances d’entreprises sont en hausse avec un nombre d’acteurs pizza e chute de 5,12% à 21 225 unités dont 13 990 indépendants, 281 établissements de chaîne avec service à table, 5000 camions, 1764 unités de pizza livrées (dont 748 de chaîne).

A 219K€ de CA moyen, les indépendants avec service à table font 5 fois moins que les établissements de chaînes qui affichent 1,78 M€ par unité. Côté livraison le rapport est de 1 à 3 avec 175 K€ pour un indépendant contre 507 K€ pour un réseau. 

Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique