Jérome Tafani Burger King à propos du coronavirus Covid-19 sur snacking.fr
Communauté 4

#snackingunited. Jérôme Tafani, Burger King & Quick, 'Il faudra rassurer le consommateur assez longtemps'

10 Avril 2020 - 6012 vue(s)
Il a été l'un des premiers à communiquer sa décision de fermer tous les restaurants. 3 semaines après le début du confinement, Jérôme Tafani, Directeur Général Délégué et Vice-Président de Burger King France et de Quick répond aux questions de snacking.fr et partage quelques unes de ses pistes de réflexions sur la crise et l'après Covid-19.

Qui sont Burger King et Quick aujourd’hui et quels étaient vos projets avant crise ?

2019 a vu BK franchir le milliard d’euros de ventes à l’enseigne avec 340 restaurants, et Quick avec encore 145 restaurants a réalisé 350 M€. BK devait rajouter plusieurs dizaines de restaurants en 2020 et finir bien au-delà des 400 restaurants tandis que Quick affiche plus de 100 restaurants, avec la poursuite d’un fort développement des ventes comparables.  

Comment avez-vous réagi aux annonces de nos gouvernants et qu’en avez-vous pensé ? Quelles ont été vos premières décisions ? 

Sidération le 14 mars ! Sans préavis on apprend à 20 heures qu’on doit fermer définitivement avant minuit, ce qu’on fait en donnant ou jetant tous les produits frais. Le 15, espoir : on peut rouvrir drive et livraisons à domicile. Le 16, deux constats : on met en danger nos équipes et nos clients ; les instructions de confinement rendent les volumes de ventes ridicules ; donc on ferme tout.  

Pourquoi fermer l’ensemble de vos enseignes alors que la restauration livrée et à emporter restaient de celles qui pouvaient fonctionner. Envisagez-vous d’en rouvrir certaines ? 

Nous rouvrirons quand nous aurons réuni les conditions de sécurité pour tous, qui impliquent des process nouveaux en cours de finalisation, et surtout des EPI, comme des masques, pour lesquels chaque importation est un challenge à lui tout seul. Par ailleurs, nous serons prêts quand nous estimerons que notre activité n’est pas incompatible avec les préoccupations de sécurité sanitaire au niveau national. 

Certains acteurs tentent de relancer la machine ? Est-ce au programme ?

Un test important vient d’être fait mais de manière caritative. Mercredi dernier, le 8 avril, nous avons produit avec les nouvelles procédures 700 menus dans 4 restaurants du Nord de la France, entièrement offerts au personnel hospitalier.  

Quels vont être, selon vous, les effets de ce tsunami sans précédent sur la profession et comment envisagez-vous cette sortie de crise ? 

Les effets de la crise vont être très nombreux : des restaurants vont disparaitre, de nouveaux modes de consommation qui sont apparus vont perdurer et il faudra réassurer le consommateur pendant assez longtemps… Et se préparer au prochain tsunami !  Pour la sortie de crise, je répondrai de manière précise quand je pourrais évaluer l’étendue des dégâts ! Mais, nous serons toujours là. Le propre d’une marque forte comme la nôtre est de savoir s’adapter aux nouvelles tendances et aux changements des consommateurs. On maîtrise parfaitement l’omnicanal, on répond à un vrai besoin quotidien et à un prix économique.

Louvine

#SnackingUnited : retrouvez toutes les actualités et interviews solidaires durant le coronavirus covid 19, les points de vue de patrons de chaîne, de groupes, d'indépendants, d'experts de la restauration rapide et boulangère. #InSnackingWeTrust !

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Consultez votre CookBook 50 signatures Snacking Gratuitement
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique