2016, bon cru pour le marché des équipements de grandes cuisines
Equipement, Techno & Service 1

2016, bon cru pour le marché des équipements de grandes cuisines

14 Mars 2017 - 3718 vue(s)
Avec une croissance de 6 % entre 2015 et 2016, les ventes globales d’équipements de grandes cuisines sont bien orientées selon l’Observatoire PROMOCUISINES/SYNEG. C’est + 4 points comparé à l’année précédente.

L’état des lieux de l’activité des industriels des équipements pour 2016 présenté par l'organisation professionnelle des fabricants de matériels de cuisines professionnelles souligne que les meilleures progressions de chiffre d’affaires s’observent dans les équipements de préparation mécanique batteurs-mélangeurs, coupe-légumes, mixeurs…),  le  bar/caféterie,  la  réfrigération  et  la  manutention  (chariots,  bacs  gastronormes…).

De leur côté, les matériels de distribution différée (chariots chauffants, remise  en  température,  matériels  isothermes...),  laverie  et  cuisson horizontale font aussi bien que l’année passée alors que les ventes d’équipements de cuisson verticale, de self, de préparation statique (tables, armoires, rayonnages…) et de ventilation en revanche reculent par rapport à 2015, année au cours de laquelle la plupart de ces familles avaient toutefois progressé.

Les  signes  de  reprise  du  marché  intérieur  constatés  en  2015  se  sont  nettement  confirmés  en  2016 avec  une croissance de + 5 %. Les importations y progressent  plus vite que les livraisons de fabrications françaises.

L’Observatoire PROMOCUISINES/SYNEG souligne une très bonne tenue des exportations de fabrications  françaises qui continuent de progresser  (+ 10 %),  mais sur un rythme moins  soutenu qu’en  2015  (+ 14 %*).  Une activité  principalement  concentrée dans l’Union Européenne et plus précisément  dans l’Europe du nord,  l’Allemagne et le Royaume-Uni, et dans une moindre mesure dans l’Europe du sud  qui confirme cependant son redémarrage. Les Français peinent toujours sur le grand export, et en particulier à destination des pays producteurs de pétrole.

A noter enfin que le premier trimestre 2016 a été particulièrement enlevé, tant sur le marché intérieur qu’à l’export, et, qu’en revanche, le 4e trimestre a été plus contrasté avec une forte progression sur le marché intérieur, mais une baisse des exportations par rapport à 2015.

Total marché 2016  + 6 %

- dont Ventes France  + 5 %

- dont Exportations  + 10 %

% d’évolution à périmètre comparable N/N-1 ; en valeur

* données corrigées

Soutenez les restaurants avec San Pellegrino !
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique