#congressnacking : Le Digital, une opportunité de dynamisation des ventes encore mal cernée
Management & Franchise 0

#congressnacking : Le Digital, une opportunité de dynamisation des ventes encore mal cernée

25 Mai 2016 - 4606 vue(s)

A l’heure où le Digital a déjà transformé une multitude de secteurs, comment les Distributeurs et Restaurateurs abordent-ils ce virage ?

Premier constat, la défiance est de mise : si 95% d’entre eux considèrent que le Digital va transformer leur activité, seulement 59% y voient réellement une opportunité (contre 73% sur l’ensemble des secteurs d’activité étudiés), ce qui en fait le secteur qui se perçoit comme le plus exposé vis-à-vis de cette tendance de fond, selon l’enquête menée par le cabinet Simon-Kucher & Partners et révélée en exclusivité au Congrès du Snacking (*). La moitié d’entre eux estiment en effet que leurs ventes sont menacées par l’émergence du Digital.

Mais les acteurs du secteur ne comptent néanmoins pas en rester là, ayant identifié et parfois déjà actionné des leviers concrets de dynamisation de leur activité. 64% d’entre eux associent le Digital à un ensemble de « canaux » permettant d’atteindre de nouveaux consommateurs. La plupart des enseignes nationales ont d’ailleurs beaucoup investi pour se doter de communautés sur les réseaux sociaux, qu’elles animent avec des campagnes tout au long de l’année.

La personnalisation des offres et de la communication figure en deuxième place parmi les mesures envisagées par les Restaurateurs pour exploiter la puissance du Digital, même si ici le secteur reste à la traîne de beaucoup d’autres : le consommateur reste sceptique sur la pertinence des offres proposées, indique l’analyse de Simon-Kucher.

Ensuite, la possibilité de développer la vente à distance ou en ligne est considérée comme un facteur clé de développement des ventes, pour 36% des participants à l’étude. Certaines grandes chaînes internationales font d’ailleurs déjà figure de modèle : en fin d’année dernière, Starbucks annonçait que plus de 20% de ses commandes étaient déjà réalisées sur un terminal mobile. Mais beaucoup d’autres acteurs sont aussi pour l’instant confinés à des partenariats avec des « pure players » spécialisés dans l’intermédiation entre Internautes et restaurateurs (La Fourchette, AlloResto, etc.).

L’étude s’intéresse enfin à l’utilisation du Digital pour l’amélioration de l’expérience pendant l’acte de consommation, et atteste du retard que les chaînes françaises accusent en la matière sur leurs consœurs américaines. Pourtant, les opportunités sont nombreuses aux différentes étapes du parcours client, depuis la découverte du menu jusqu’au paiement de l’addition. Mais les consommateurs sont catégoriques : la Digitalisation de l’expérience en restaurant n’est pas attendue sur tout et partout, elle doit être réfléchie en fonction du concept, car, comme le montre l’étude, les attentes de service et d’interactions humaines sont relatives au prix payé !

 (*) David Vidal interviendra au Congrès le 2 Juin sur le thème de la digitalisation de la restauration. Retrouvez son intervention à 16 h 00 durant laquelle il présentera les conclusions de cette étude exclusive, réservée aux participants du #congressnacking.

Cette information vous a été utile ?

Vous voulez suivre toute l'actualité du snacking ?

Suivez le compte twitter officiel du magazine France Snacking => 
@francesnacking

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique