coronavirus restaurant fermeture Edouard philippe
Management & Franchise 23

Coronavirus. Les cafés et restaurants fermés. La vente à emporter et la livraison restent autorisées.

15 Mars 2020 - 27909 vue(s)
Des mesures chocs. Pour stopper la propagation du Covid-19, le premier ministre a annoncé officiellement la fermeture de tous les lieux recevant du public « non essentiels à la vie du pays ». Depuis minuit, tous les restaurants, cafés, cinémas ou encore boîtes de nuit ne peuvent plus acueillir leurs clients. La vente à emporter et la livraison restent cependant autorisées.

A l’instar de la Belgique, la France comme l’Espagne ont renforcé leurs mesures de lutte contre l’épidémie de coronavirus afin de ralentir la vitesse de propagation du virus. Et pris des décisions drastiques que redoutaient depuis quelques jours déjà beaucoup de restaurateurs et commerçants pour le devenir de leur activité. Alors que la France vient d’entrer dans la phase 3 de la crise sanitaire, le premier ministre Edouard Philippe a annoncé lors de son allocution hier soir la fermeture « jusqu’à nouvel ordre », de « tous les lieux recevant du public » et qui sont « non indispensables à la vie du pays ». La mesure concerne ainsi notamment les restaurants, les cafés, les cinémas et les discothèques et va s’appliquer à « tous les commerces, à l’exception des commerces essentiels ». Peuvent pour le moment rester ouverts les magasins d’alimentation, les bureaux de tabac et de presse, les stations essence, les banques et bien sûr les pharmacies. 

Vente à emporter et livraison autorisées

Dès hier soir minuit, les professionnels du hors-domicile ont donc dû stopper net leur activité. Et resteront fermés jusqu’à nouvel ordre. C’est l’accélération du nombre de cas détectés de coronavirus, tandis qu’Edouard Philippe appelait les Français a « davantage de discipline dans l’application » des mesures, qui amené le gouvernement à prendre une telle décision. Le coup sera sans doute lourd, très lourd pour les restaurateurs, déjà fragilisés économiquement par les épisodes de grèves cet hiver. Néanmoins, l'arrêté du 14 mars précise que "l'ensemble des établissements de [la] catégorie N (NDLR : à savoir les restaurants et débits de boissons) sont en outre autorisés à maintenir leurs activités de vente à emporter et de livraison". Un levier donc pour permettre aux établissements de s'assurer un flot de trésorerie minimal. Et laisser passer l'orage, alors que les mesures de confinement - et plus largement les phénomènes de repli à domicile - devraient mécaniquement profiter à la restauration livrée.

Les plateformes en première ligne 

Chez Uber Eats contacté par France Snacking, on se dit conscients que c'est une situation très lourde et très difficile pour les restaurants. "Nous sommes de tout coeur avec eux. Nous allons faire tout notre possible afin de soutenir et accompagner au mieux les 20 000 restaurants partenaires qui travaillent déjà avec nous - et également les restaurants désireux de le faire - et qui souhaitent avoir recours à la livraison ou à la vente à emporter afin de pallier la demande de fermeture de leurs établissements". L'agrégateur précise par ailleurs qu'il prendra toutes les précautions et mesures nécessaires notamment en réduisant autant que possible tout contact entre les restaurateurs, les livreurs et les clients et en mettant en place des zones d’attente dédiées pour les livreurs. 

"Cette situation est encore très récente et nous réfléchissons également à aller plus loin en proposant d'autres mesures de soutien", témoigne un représentant d'Uber Eats.

Par ailleurs, le décret indique que les restaurants et bars d'hôtels, à l'exception du "room service" sont regardés comme relevant de cette même catégorie N, les mêmes règles s'appliquant donc. Toutefois, pour répondre aux nombreuses questions des restaurateurs qui restent en suspens (possibilité de chômage partiel, reports des échéances financières des commerçants...), le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, a prévu de rencontrer lundi les acteurs du commerce, du tourisme et de la restauration afin de leur apporter des éléments de réponse dans cette crise sans précédent.

Soutenez les restaurants avec San Pellegrino !
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (2)
Gravatar
Par La maison du vin le 05/04/2020 à 15:31
Je peux vendre du café à emporter ?
Gravatar
Par La maison du vin le 05/04/2020 à 15:33
Je peux vendre du café à emporter ?
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique