Just Eat Takaway
Management & Franchise 15

Just Eat lance son service pour rouler exclusivement avec ses propres livreurs en CDI

1 Février 2021 - 3666 vue(s)
Face à la guerre aux services que se livrent les principales plateformes de livraison, la plus ancienne d’entre-elles en France, Just Eat, fait le choix de lancer un nouveau service pour livrer via uniquement des livreurs salariés. Un pari osé qui bouscule le modèle établi mais qui annonce une volonté affichée de maîtriser la livraison de A à Z et de marquer sa différence et son engagement.

Parfois un peu effacé face au duel Deliveroo-Uber Eats, Just Eat France, n’en demeure pas moins un acteur majeur et historique de la livraison dans l’Hexagone. Entité du leader mondial de la restauration livrée (hors Chine) Just Eat Takeway.com, la filiale française annonce le lancement de son propre service de livraison avec des livreurs à ses couleurs et employés en CDI, via une entité spécifique, développée par le groupe. Just Eat qui démarre par Paris avec 350 livreurs aux couleurs de la marque indique être l’une des seules (exceptés les groupements locaux d’indépendants) à proposer une alternative de livraison plus responsable et maîtriser, du même coup, toute la chaîne depuis la commande jusqu’au consommateur final. Comme 140 villes dans le monde, la capitale française étrenne le nouveau service dans notre pays avant d’essaimer dans une trentaine d’autres territoires dans les prochains mois.

"Avec la mise en œuvre de cette prestation de service en France, les livreurs recrutés ont dorénavant accès à tous les avantages du salariat, tout en assurant un meilleur service aux utilisateurs et aux restaurateurs", Meleyne Rabot, directrice Générale chez Just Eat France.

Un changement de modèle qui bouscule l’échiquier

Comme l’indique Just Eat France, l’objectif est de rendre accessible ce système de livraison au consommateur final avec, à date, des frais de livraison entièrement pris en charge par l’agrégateur qui réfléchit à conserver cette gratuité, voire d’appliquer de faibles frais sur le long terme. Ce qui bousculerait quelque peu le système qui se dessinait en France fondé sur une livraison principalement externalisée auprès d’auto-entrepreneurs. Just Eat France (qui jusque-là s'appuyait surtout sur la flotte de livreurs des restaurateurs), explique proposer maintenant des contrats de travail en CDI adaptables selon les besoins des futurs salariés avec des horaires flexibles qui leur permettraient d’assurer une autre activité, salariée ou non avec un système de rémunération horaire, et non à la course, qu’ils soient sur le terrain ou non.  De quoi leur garantir une rémunération quelle que soit leur activité quotidienne. Les collaborateurs peuvent soit utiliser leur propre vélo (contre un dédommagement) qui sont privilégiés à Paris, soit louer à la plateforme, un vélo électrique avec entretien et maintenance inclus. Ils auront partout ailleurs le choix, entre vélo ou scooter et seront entièrement équipés de casque, sac à dos ergonomique, veste d’été et d’hiver…

Comme le souligne Victor Ennouchi, directeur des opérations de livraison en France, plus d’une trentaine de villes françaises devraient être converties d’ici à fin 2021 sur les 2 000 où la plateforme est présente dans notre pays avec ses 15 000 restaurants partenaires. Soit le recrutement de près de 4 500 nouveaux collaborateurs qui pourront profiter de la qualité de service maison. La filiale France, n'a-t-elle pas été certifiée au Palmarès « Great Place to Work 2019 » ? L’entreprise où il faut bon travailler !  

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique