Deliveroo barePack
Management & Franchise 2

Deliveroo lance l'option vaisselle réutilisable sur sa plateforme, avec barePack

2 Juin 2021 - 1909 vue(s)
Partie prenante de la charte d’engagements signée en présence de Barbara Pompili pour réfléchir à la diminution des emballages en livraison, Deliveroo passe aux actes et lance une expérimentation de réemploi aux côtés de la startup française barePack et le PME monbento. Activé il y a quelques jours, ce nouveau service compte une soixantaine de restaurateurs engagés.  

Comme Deliveroo tient à le rappeler, il ne s’agissait pas seulement d’une signature de bonnes intentions a minima mais bel et bien d’un véritable engagement qui mobilise aujourd’hui l’entreprise. La plateforme qui était parmi les 19 signataires de la charte de 10 engagements actée en février dernier, aux côtés de la Ministre de la transition écologique Barbara Pompili, est passée aux actes. Elle va mener pendant un an en France, une expérimentation en partenariat exclusif avec les startups françaises barePack et monbento pour proposer aux clients qui le souhaitent de se faire livrer dans une vaisselle réutilisable.

barePack

Ces derniers, après avoir téléchargé l’application barePack et contre un abonnement de 2 € par mois, pourront commander via la plateforme Deliveroo et être livrés dans des contenant en polypropylène (PP), qu’ils pourront ensuite redéposer dans les établissements partenaires du réseau après les avoir rincés. Il leur suffira de scanner un QR Code qui attribue ou libère un contenant directement sur le compte du client. Seule limite à l’exercice, pour commencer, les clients ne pourront détenir simultanément pas plus de 5 contenants. Si les 2 € sont supportés tous les mois par les clients, en revanche, ça ne coûte rien aux restaurateurs d’entrer dans ce cercle vertueux. Cette solution qui reste simple dans son fonctionnement, est pour l’instant lancée à Paris-petite couronne et pourra s’étendre, par la suite à de nouvelles villes. 

« Nous avons estimé à 30 centimes par commande l’économie réalisée par les restaurateurs en ne recourant pas aux emballages jetables », souligne barePack.

Congrès

Gratuit pour le restaurateur

Seul engagement de la part des restaurateurs, ils s’engagent simplement à laver les contenants et les réintroduire dans le système. Et s’il leur manque l’une des deux tailles disponibles, le bol de 300 ml  ou boîte repas de 850 ml, barePack et monbento s’occupent de fournir une dotation supplémentaire.

 

Chez Deliveroo, on espère un effet d’entraînement vers les nouveaux usages du réemploi et un sursaut d’adhésion de la part des restaurateurs (qui seront identifiés sur la plateforme par une étiquette barePack et accessibles via un filtre) comme des clients pour alimenter le mouvement. « les 2 euros sont un principe de consigne inversée », explique Nicolas Piffeteau, directeur des opérations chez barePack et associé aux côtés de Linh Le, aux 3 fondateurs de la startup Maximilien Masson, Valérian Fauvel et Clément Hochart.

L’entreprise qui possède aussi une antenne à Singapour où elle a commencé son histoire, compte, depuis son lancement l’an dernier, 115 restaurants affiliés. Un bataillon qu’elle compte bien faire grossir pour alimenter le réseau. Et avec les 20 000 restaurants affiliés Deliveroo en France, gageons qu’elle saura trouver chez ce partenaire exclusif, de nombreux candidats pour s’inscrire dans le mouvement et ensemble avancer vers des livraisons de repas zéro-déchet. 

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique