Wingstop Stéphane Brescia Brescia Investissement Carl's Jr concept poulet et volaille
Tendances 4

En Exclu. Wingstop, le spécialiste américain du poulet arrive en France, proche de Toulon

29 Août 2019 - 3281 vue(s)
Après avoir ouvert avec succès en 2018, le premier exemplaire français de Carl’s Jr. Stéphane Brescia récidive et passe du burger au poulet en tant que master-franchisé de l’américain Wingstop dans l’Hexagone. Avec 1 300 restaurants dans le monde, cette chaîne qui va s’installer en novembre 2019 près de Toulon puis à Paris, vise 75 restaurants à horizon 2030.

Tandis que le 1er Carl’s Jr. a validé avec succès son modèle dans l’Hexagone avec un CA qui dépasse 4,2 M€ pour son premier exercice, qu’il s’apprête à ouvrir à l’aéroport de Roissy avec SSP puis à Vélizy 2 et à développer la franchise, son master-franchisé français, Stéphane Brescia va ajouter e à son portefeuille une 2e marque américaine : Wingstop. Presque inconnue de ce côté de l’Atlantique (elle a ouvert son 1er restaurant à Londres fin 2018), l’enseigne née à Dallas en 1994 fait pourtant un carton aux Etats-Unis avec ses recettes de tenders et wings frits assaisonnés, ses légumes frais et frites maison. Aujourd’hui, la chaîne, cotée à la bourse de New-York qui est présente surtout aux USA mais aussi au Mexique, aux Philippines, à Singapour, en Indonésie, en Malaisie, aux Emirats Arabes Unis, en Arabie Saoudite, Grande-Bretagne (CA de 1,14 md€ fin 2018), arrive donc en novembre prochain à la Valette-du-Var en France, une commune limitrophe de Toulon. « Une très belle aventure en perspective avec une marque qui a fondé son succès sur la qualité de la viande, de ses assaisonnements et de ses accompagnements mais aussi sur la notion de partage », explique à snacking.fr, Stéphane Brescia, très fier de lancer Wingstop en France où il y a beaucoup d’attente autour du poulet.

Wingstop Stéphane Brescia Brescia Investissement

Crédit photos : Agence Twin

Une adaptation du concept américain pour la France dans les recettes et le service

Comme il l’a fait pour Carl’s Jr., Stéphane Brescia a voulu ajuster la marque américaine à notre pays en travaillant sur le service, les recettes (auprès d'un chef conseil) et l’expérience. « Bien sûr que nous conserverons les fondamentaux qui ont fait son succès en lançant 8 références de sauces sur les 12 qu’on peut trouver outre-Atlantique puis nous adapterons l'offre aux goûts français ». Mais l’entrepreneur français à la tête de Brescia Investissement ne s’arrêtera pas là puisqu’il proposera non seulement du poulet fris mais aussi grillé au four pour apporter une alternative plus « healthy ». Il y a aura aussi les frites épluchées, préparées et cuites sur place, tout comme les légumes frais : le maïs, les bâtonnets de carottes, le cèleri à dipper, la salade verte ou le coleslaw. « Ce sont  tous ces détails qui feront la différence avec les opérateurs déjà présents en France mais nous ajouterons aussi le service», indique le master franchisé français de Wingstop qui a obtenu des américains, la possibilité d’instaurer le service à table dans l’Hexagone.

Le premier bâtiment solo au monde qui réunit les valeurs et tous les codes de la marque fast casual

L’exception française ne s’arrête pas au service puisque Wingstop France sera la première antenne à inaugurer un bâtiment solo, conçu et imaginé par l’agence Twin, spécialisée dans la restauration. « Après avoir intégré tous les codes et les valeurs de la marque, nous avons créé un décor tendance, adapté à la France et différenciant face à la concurrence », explique de son côté Alexandre Bouvrain de l’agence Twin qui a mêlé le bois, la brique, le carrelage, le grés cérame ou encore le granité au sol pour créer une ambiance chaleureuse et fast casual qui favorise les réunions de groupes et le partage. Le bâtiment de 380 m², situé dans la zone commerciale de la Valette, au niveau d'un rond point, entre McDonald's et Tablapizza, a été voulu sobre. En panneau Trespa®, il offrira une grande surface vitrée avec 120 places à l’intérieur et 50 places en terrasse. Un guichet spécial delivery et click & coll permettra de bien canaliser les flux et ne pas contrarier l’expérience client au restaurant.

Comme pour l'enseigne californienne Carl’s Jr, Stéphane Brescia croit beaucoup dans cette marque américaine qui devrait profiter de l’engouement des Français pour le poulet. D’ailleurs, un 2e site est déjà signé à Marseille alors qu’une 3e adresse est en cours de validation à Paris. L’entrepreneur mise sur un développement en franchise dès l’an prochain avec un objectif de 75 adresses en 12 ans dans les 30 premières villes de France.

Wingstop Stéphane Brescia Brescia Investissement

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (1)
Gravatar
Par FierDeLaFrance le 03/09/2019 à 13:02
C'est une excellente nouvelle pour l'économie française que de voir différentes enseignes américaines et internationales s'implanter de plus en plus en France ! J'espère l'arrivée prochaine en France de nouvelles enseignes comme Popeyes, Taco Bell, Wendy's, etc...
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique