protocole sanitaire covid-19
Tendances 2

Les bars parisiens fermés. Les restaurants restent ouverts avec un nouveau protocole renforcé

5 Octobre 2020 - 659 vue(s)
Le Préfet de police de Paris Didier Lallement a détaillé, ce lundi 5 octobre, les mesures de restriction pour les 15 prochains jours après le passage de la capitale et de sa petite couronne en zone d’alerte maximale. Les restaurants peuvent rester ouverts aux horaires habituels sous couvert du respect d’un nouveau protocole sanitaire. Les bars ferment leurs portes dès demain et jusqu’au 19 octobre inclus.

Les restaurateurs parisiens et de la petite couronne peuvent, pour le moment, pousser un ouf de soulagement puisque les nouvelles mesures annoncées ce jour par le Préfet de police de Paris, Didier Lallement, leur permettent de rester ouverts, au moins pour les quinze prochains jours. En revanche, pour les bars, c’est la douche froide puisque tous les cafetiers devront fermer leurs portes complètement dès demain, et ce jusqu’au 19 octobre inclus. Ces annonces font suite au passage de la capitale et de ses environs en zone d’alerte maximale devant la remontée des indicateurs liés à la pandémie de coronavirus. « Depuis le 28 septembre, le taux d’incidence est supérieur à 260 pour 100 000 habitants à Paris. Il est même de 500 pour la catégorie des 20-30 ans, où le virus circule activement », a ainsi indiqué Didier Lallement, qui constate un seuil d’occupation des lits de réanimation Covid ayant dépassé les 36 %. « Nous constatons que les chiffres en petite couronne suivent de quelques jours les chiffres parisiens. Il y a une unité de la plaque parisienne », a-t-il ajouté pour justifier des mesures harmonies à l’échelle de Paris et sa petite couronne. Quoiqu’il en soit, les restaurants, définis comme « les établissements dont la vente de repas constitue l’activité principale » peuvent donc rester ouverts, moyennant toutefois un nouveau protocole sanitaire, en cours de finalisation et qui devrait être détaillé dans la journée.

Un carnet de rappel et la limitation à 6 personnes par table

Selon une source proche du gouvernement, relayée sur BFM TV, celui-ci prévoirait la mise en place d’un carnet de rappel clients pour permettre de remonter les chaînes de contamination et suivre les cas contacts, le paiement obligatoirement à table mais aussi la limitation du nombre de convives à 6 personnes par table, la mise à dispotiion de gel hydroalcoolique sur toutes les tables et l'incitation au téléchargement de l'application stop-Covid. Des mesures envisagées telles que la prise de température des clients comme le dépistage des professionnels auraient été abandonnées, comme le respect d’une distanciation de 1,5 mètre (contre 1 mètre actuellement) qui constituait une ligne rouge à ne pas franchir pour les organisations syndicales du secteur. 

Le monde de l'événementiel encore durement frappé

Parmi les mesures prises également pour freiner la propagation du virus, la préfecture de police de Paris a confirmé l’interdiction des rassemblements de pus de 1 000 personnes, et ce afin « de limiter les grands rassemblements et les brassages non nécessaires de population ». Les rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique restent également interdits, tandis que les marchés pourront, eux, rester ouverts. La vente et la consommation d’alcool restent prohibées à partir de 22 heures. Les soirées étudiantes, mais aussi les célébrations d’événements familiaux (type mariages, baptêmes…) sont complètement interdites dans les ERP (Etablissements recevant du public). Les parcs d’expositions doivent également rester fermés tandis que les congrès ou salons professionnels se passant sous chapiteau (CTS) sont également interdits.

 

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique