Jean Castex mesures de soutien aux CHR et au personnel jusqu'au 20 janvier 2021
Tendances 1

Pas d’assouplissement attendu avant le 20 janvier pour les restaurants et bars mais les extras seront aidés

26 Novembre 2020 - 1248 vue(s)
Après les annonces du chef de l’Etat de mardi 24, le gouvernement a assuré, comme à l’accoutumée, le service après-vente ce jeudi 26 novembre. Si le Premier ministre a tenté de justifier la fermeture des restaurants et bars jusqu'au 20 janvier , il a aussi évoqué, pour les extras et saisonniers, l’octroi d’une aide exceptionnelle de 900 € sur une durée de 4 mois, à partir du 1er novembre.

"Les bars et restaurants resteront fermés jusqu’au 20 janvier", une décision extrêmement difficile à prendre, a précisé le Premier ministre lors de son allocution télévisuelle de ce jour. Jean Castex a souhaité rappeler que ces établissements restent et resteront des lieux de contamination virale élevée, qu’il était impossible d’y porter le masque de manière continue dans des espaces qui sont clos et d’y respecter les gestes barrières. Et, d’autre part, que contrairement au printemps, le recours aux terrasses n'était pas la solution en cette période. De quoi rendre impossible la réouverture, avant le 20 janvier, non seulement des restaurants mais aussi des bars. Le chef du gouvernement a rappelé que tous ces établissements fermés administrativement et durement touchés, avaient fait l’objet de mesures renforcées de soutien, d’exonérations de charges et de chômage partiel pour préserver l’emploi. Et quant aux coûts fixes, il a été souligné que le fonds de solidarité d’urgence avait été porté de 1 500 euros à 10 000 euros à partir de décembre pour les petites entreprises et que pour celles de taille plus importante, à 20 % du CA mensuel réalisé en 2019, sur le même mois de référence. Par ailleurs, pour les entreprises qui ne seraient pas fermées entièrement, ce dispositif sera accessible si le chiffre d’affaires a été réduit au moins de moitié.

Les bars et les restaurants resteront fermés, jusqu’au 20 janvier.
Il s’agit d’une décision extrêmement difficile à prendre.
Mais elle est nécessaire et je m'en explique ? pic.twitter.com/YacIDnxd45

— Jean Castex (@JeanCASTEX) November 26, 2020

Nous pourrions faire de 2021 l'année de la Gastronomie française." Jean Castex.

Une aide de 900 € pour les extras et les saisonniers

Dans sa volonté de soutenir les personnes précaires et notamment toutes les personnes qui étaient passées entre les mailles du précédent dispositif, la ministre du Travail, Elisabeth Borne a indiqué que les extras, les saisonniers et les intermittents, bénéficieraient à partir du 1er novembre et pendant 4 mois, d’une aide exceptionnelle de 900 euros à condition d’avoir travaillé au moins 60 % du temps durant l’année 2019. Selon le gouvernement, ce sont près de 400 000 travailleurs précaires qui seraient concernés par cette mesure dont 70 000 jeunes.

Autre annonce, Jean Castex a précisé qu'il voulait faire de 2021, l'année de la gastronomie. Espérons qu'il reste encore beaucoup de restaurants traditionnels pour fêter avec lui, cet événement. 

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Tags : Jean Castex
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique