Royal Donuts Samir Belasri
Tendances 3

Royal Donuts veut faire son trou en France

19 Janvier 2021 - 7345 vue(s)
Alors que la chaîne américaine Dunkin' Donuts aux plus de 11 000 points de vente dans le monde se fait attendre en France, l’un de ses challengers européens Royal Donuts qui a ouvert en 2 ans près de 150 restaurants en Europe, affiche ses ambitions dans l’Hexagone. Après une première unité à Rouen, l’enseigne qui a confié la master-franchise à Samir Belasri vise plus de 20 ouvertures cette année. A commencer par le n° 2 à Rouen, boulevard des Belges, en février prochain.

Donuts, Crossnuts (entre croissant et donut), Balls, Vegan Donuts ou encore Royal Burger (sucré), la panoplie de ce nouvel opérateur de l’ultra-gourmandise ne manque pas de calories tout comme d’ambition en France. Son master-franchisé Samir Belasri, au parcours aguerri dans la restauration (il possède un restaurant rapide et une franchise Bagelstein) et dans le commerce, vise pas moins d’une trentaine d’ouvertures en licence de marque, d’ici au premier semestre 2022, avec déjà 7 contrats signés. « Le concept qui connaît une croissance très forte outre-Rhin et qui développe de gros chiffres d’affaires au m², a tous les ressorts pour réussir en France », explique-t-il. Outre en Allemagne, où la chaîne est née et compte une centaine de boutiques, elle a déjà essaimé en Belgique (14 unités), en Autriche (15), en Pologne (10) en République Tchèque (15) et annonce au total 150 adresses.

  • Royal Donuts

    Royal Donuts

  • Royal Donuts

    Royal Donuts

  • Royal Donuts

    Royal Donuts

  • Royal Donuts

    Royal Donuts

  • Royal Donuts

    Royal Donuts

  • Royal Donuts

    Royal Donuts

  • Royal Donuts

    Royal Donuts

  • Royal Donuts

    Royal Donuts

Créée en 2018 par deux associés Abdullah Sevim et Enes Seker, l’enseigne a fait du Donut et du Crossnut (une pâtisserie hybride mi-donut mi-croissant), sa spécialité. Avec 120 recettes gourmandes à la clé, l’offre compte aussi des balls, des Royal Burgers (beignets coupés en deux et garnis) et des donuts végans, le tout garni généreusement d’une multitude de toppings grâce, notamment, à un accord avec la marque Ferrero. « Proposés entre 2,50 et 5,50 €, les produits séduisent une clientèle jeune mais aussi tous ceux qui souhaitent organiser des événements festifs avec des formules box ».

Après une première ouverture à Rouen en octobre dernier, la marque qui, depuis, a accordé la master-franchise à Samir Belasri pour la France, vise plus d’une vingtaine d’unités dès cette année. Ambitieux l’entrepreneur croit beaucoup dans ce concept à l’investissement maîtrisé (130 à 150 K€ hors foncier) uniquement positionné sur la vente à emporter, le click & collect et la livraison avec clairement le parti-pris de l’ultra-gourmandise.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique