Tendances 8

#LaBonneIdeeLivree. Du distributeur connecté au comptoir VAE, Pazzi di Pizza tisse sa toile

7 Avril 2021 - 3008 vue(s)
Après avoir ouvert en un an une cuisine laboratoire fonctionnant en mode dark kitchen et trois distributeurs automatiques connectés aux plateformes de livraison, le co-fondateur de Pazzi di Pizza Thomas Le Guyader vient d'inaugurer un tout nouveau format de comptoir 100 % VAE et livraison dans le 6e arrondissement de Lyon. Une nouvelle étape importante pour celui qui ambitionne de créer un véritable réseau pensé "omnicanal" !

Offrir la possibilité aux Lyonnais de se faire livrer une pizza fraîche à toute heure du jour et de la nuit, et ce 7 jours/7, telle était l’ambition à la base du projet de distributeur automatique connecté aux plateformes de livraison et lancé par Thomas Le Guyader, il y a un peu plus d’un an. Au moment de l’ouverture de son premier automate Pazzi di Pizza en février 2020, l’entrepreneur qui a créé et dirigé depuis près de 25 ans plusieurs start-ups à succès, dont Smart Traffik spécialisé dans les solutions omnicanales pour les marques et enseignes, n’avait certes pas anticipé la crise de la Covid-19. Il n’empêche, cette solution parfaitement adaptée au contexte actuel, alors que la distribution automatique rencontre un vrai engouement, a donné de nouvelles envies à ce spécialiste du parcours consommateur digitalisé. Et l’ouverture il y a quelques jours au cœur de Lyon d’un comptoir à pizzas 100 % vente à emporter et livraison n’est qu’une étape supplémentaire pour déployer un réseau pensé omnicanal, pour le client comme au niveau des outils de production. « L’objectif est de créer ici un concept associant aussi bien des distributeurs automatiques, des points de vente physiques type kiosques ou comptoirs mais aussi des dark kitchens tous alimentés depuis une cuisine laboratoire et « pluggés » aux grands agrégateurs que sont Uber Eats, Deliveroo, Just Eat Take Away, Dood… », confie Thomas Le Guyader.

Des distributeurs pluggés aux plateformes grâce au développement d'une solution "Connect your Box"

Pour garantir une vraie qualité de pizza fraîche, Thomas Le Guyader s’est associé depuis le début du projet à son ami Thibault Hostiguian, ancien Chef exécutif du Groupe Bocuse et notamment passé par les cuisines du Comptoir de l’Est à Lyon. « La pâte Pazzi di Pizza est ainsi maturée 72 heures, la farine est bio et la garniture fraîche », insiste Thomas. L’idée est d’abord de se concentrer sur les grands classiques de la pizza, proposés à des tarifs abordables, et d’y apporter une petite touche de différenciation. Le défi technologique initial résidait aussi dans la capacité de leurs équipes de développement à créer une solution « Connect your Box », qui s’adapte à tous les types de distributeurs existants. Elle permet de les connecter automatiquement aux plateformes de livraison comme un restaurant classique. Le livreur qui se présente devant le distributeur n’a plus alors qu’à rentrer un code sur la machine pour retirer la pizza commandée par le client. En un an, ce sont ainsi 3 distributeurs d’une capacité de 96 pizzas chacun qui ont été implantés successivement dans l’agglomération lyonnaise. Deux d’entre eux sont déjà situés à proximité de stations Total en attendant un nouvel automate qui devrait ouvrir dans les prochaines semaines du côté de St-Symphorien-d’Ozon.

Un nouveau comptoir pensé omnicanal

Depuis le démarrage, le laboratoire de Vénissieux est aussi capable d’alimenter les livreurs des plateformes de livraison en mode cuisine fantôme. Avec le déploiement envisagé bien au-delà de l’agglomération lyonnaise, le but est que les futurs ateliers de confection servent de points relais « Dark Kitchen » entre deux points de vente trop éloignés pour les livreurs. Un moyen de couvrir plus efficacement la zone de chalandise. « Les laboratoires pourront aussi vendre les produits Pazzi di Pizza à d’autres formes de points de vente proposant de la restauration sur le pouce comme des bars ou des terminaux de cuisson par exemple ». Depuis ce vendredi 2 avril, la cuisine de Vénissieux alimente aussi en ingrédients le comptoir vente à emporter et livraison ouvert au 303 Cours Lafayette dans le 6e arrondissement de Lyon. Le point de vente dispose toutefois de sa propre cuisine pour confectionner et cuire les pizzas afin de garantir une qualité optimale. Au travers de ce point de vente, le client peut alors commander son repas via tous les canaux possibles : en click & collect, via l’application #PazzidiPizza, via les plateformes de livraison, au téléphone ou tout simplement au comptoir en vente directe. Si on y retrouve l’offre traditionnelle Pazzi di Pizza avec un ticket moyen abordable (comptez entre 12 et 15 € la pizza), Thomas Le Guyader et Thibault Hostiguian prévoient déjà de diversifier les produits en explorant d’autres recettes italiennes adaptées à une consommation nomade. De quoi ajouter de nouvelles cordes à leur arc en vue d’un développement qu’ils veulent ambitieux en déployant le modèle dans un périmètre beaucoup plus large. Cela demandera quelques adaptations mais « pas de congélation » précise Thomas. En attendant, ils ambitionnent aussi, via leur filiale technologique, de rendre accessible leur solution « Connect your Box » à tous les fabricants de distributeurs automatiques (pizzas mais aussi baguettes, plats cuisinés, casiers légumes…) pour leur faire profiter de leur savoir-faire. A bon entendeur…

 

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique