france boissons réouverture
Tendances 0

France Boissons armé pour accompagner un boom confirmé depuis la réouverture des cafés et restaurants

10 Juin 2021 - 568 vue(s)
Le processus de déconfinement a franchi une nouvelle étape hier avec la réouverture des intérieurs des cafés et restaurants, à 50 % de la jauge, après la vague des terrasses initiée le 19 mai dernier. Et les Français, impatients, sont bien au rendez-vous selon les données partagées par France Boissons qui met en œuvre de nombreuses actions pour accompagner la reprise.

La météo capricieuse du mois de mai n’aura pas freiné l’ardeur des Français à retrouver les terrasses des cafés et restaurants. Et le soleil qui vient, conjugué à la réouverture partielle des salles depuis ce mercredi 9 juin, devrait encore accélérer le le mouvement. Le distributeur de boissons spécialisé sur le CHR France Boissons, qui avait organisé hier pour l’occasion une conférence de presse, confirmait ses impressions. Ainsi, en tout juste deux semaines d’activités des terrasses, 63 % des cafés, hôtels et restaurants clients de France Boissons avaient passé commande auprès du distributeur. Et, de manière assez massive puisque ces commandes ont permis au leader de la distribution de boissons de retrouver 67 % de ses volumes par rapport à mai 2019. Dans le sud-est, météo oblige, ce ratio est même monté à 70 % confiait France Boissons. C’est le segment bières qui a le plus profité de cet afflux à la reprise, pesant à lui seul 48 % des ventes en valeur réalisées par France Boissons en CHR au mois de mai contre 13 % pour les boissons sans alcool et 13 % pour la catégorie vins.

Des besoins et attentes des CHR qui ont évolué avec la crise

Afin d’accompagner ce boom de la reprise, France Boissons a mis de gros moyens pour répondre à une profession en forte demande et qui doit, qui plus est, s’adapter aux transformations induites par la crise sanitaire. « La généralisation du télétravail et la succession d’épisodes de fermeture des établissements ont bousculé les modèles et accéléré les changements. Offre de vente à emporter, essor des plateformes de livraison à domicile, évolutions des comportements des consommateurs désormais plus attentifs à une offre de proximité et responsable : de nombreuses habitudes se sont installées », insiste-t-on chez France Boissons, en présence notamment du Président directeur général, Loïc Latour, et de la Directrice des achats et des catégories, Emmanuelle Lecointe. Depuis plusieurs années, France Boissons avait déjà fait le pari de la complémentarité entre ses outils digitaux, sa présence (physique) dans les territoires au travers d’équipes conseil et son accompagnement sur mesure auprès des patrons d’établissements. Le fournisseur franchit une nouvelle étape avec le lancement, à compter du 1er septembre, d’une nouvelle market place dédiée à la CHD, orientée autour d’une offre premium, bio et locale. Accessible via le site e-commerce MyFranceBoissons.fr, elle permettra d’accéder à une offre élargie, de produits bio, locaux et à une gamme étoffée de vins & spiritiueux « premium », en phase avec l’évolution des tendances de consommation. Une charte mise en place par France Boissons, et signée par l’ensemble des vendeurs de la marketplace, doit garantir un engagement de qualité et d’éthique et un service client optimal.

« Nos clients doivent s’adapter, se réinventer, d'autres modèles vont émerger. Le lancement de la marketplace France Boissons incarne cette volonté d’être à leurs côtés pour les accompagner dans le succès de leurs affaires. », indique Loïc Latour, Président Directeur Général de France Boissons.

Le déploiement progressif d'une nouvelle marketplace dès septembre

Le plan de déploiement de l’offre sera progressif, par catégories de produits, à commencer par les vins & spiritueux premiums et les boissons bio & locales. L’offre sera ensuite élargie à l’épicerie, toujours bio & locale, au matériel de vente à emporter (pailles, couverts, boîtes), recyclable, biodégradable, réutilisable selon les produits et aux autres boissons (jus, eaux, thés, infusions, boissons sans alcool), aux produits d’épiceries spécialisées, puis aux bières et cafés. D’ici fin 2023, ce sont 15 000 références supplémentaires qui devraient ainsi être proposées sur la marketplace, avec pour objectif de convaincre 40 % des clients actifs sur MyFranceBoissons.fr de commander des produits de la marketplace. Le distributeur espère, avec cette stratégie, générer 15 % de valeur additionnelle. Au-delà de la marketplace, France Boissons a fait de l’axe digital une vraie priorité en équipant ses équipes commerciales d’un nouveau CRM et en proposant de nouveaux services aux clients, physiques ou virtuels : visites mystères, programme de développement « Service en Tête », gestion des emballages et déchets, conception des cartes et menus avec Menu Création Online, application Swifty Menu Start pour digitaliser le parcours client, solution de dépannage à distance. Après ces mois de crise, le distributeur proposera également un service de conseils dans les actes de vente ou d’achats de fonds de commerce, d’aides au montage de plan de financement et même via l’apport d’une caution financière. Côté produits, France Boissons s’est également fixé comme objectif de renforcer son assortiment de produits bio mais aussi éco-conçus en termes d’emballages, que cela soit en marques nationales ou en marques propres, notamment développées avec des PME françaises. A date, sur les plateformes régionales, 20 % des produits proposés sont locaux.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique