Daunat
Tendances 0

Daunat tire la croissance du rayon snacking et prend le leadership sur le sandwich

22 Novembre 2021 - 775 vue(s)
Après une année 2020 très bousculée dans le rayon snacking, la filiale de groupe breton Norac, qui poursuit son plan de transformation, engrange les succès. Avec plusieurs nouveautés à son portefeuille et des packagings reliftés, elle superforme sur plusieurs catégories dont celle du sandwich.

Alors que le marché du snacking a repris des couleurs à + 23 % (vs 2020), selon les données IRI à P10 et + 1,4 % (vs 2019), Daunat affiche fièrement un + 31 %. De quoi satisfaire son DG, Frédéric Oriol, qui s’est employé depuis deux ans, avec son équipe, à réveiller «  la belle endormie » en forçant le trait sur la qualité et sur un programme d’engagements. Et pour le coup, tous les compteurs sont au vert et l’entreprise peut afficher son satisfecit en multipliant les premières places sur plusieurs podiums du snacking dont ceux du sandwich triangle XXL, du segment baguette, du mini-sandwich (avec 80 % de PDM), du wrap (60 % de PDM) ou encore, en octobre du burger Charolais. Mieux encore, en cumul à octobre 2021, elle est passée devant son concurrent de toujours, Sodebo, sur la catégorie sandwich (+ 36 % sur un marché à + 18 %) « sans promotions », ajoute Maye el Maghrabi, directrice marketing et innovation. « Il a suffi de reconnecter la marque aux consommateurs, avec des partis-pris engagés sur le « francité » et la transparence tout en tenant nos promesses ».

La Francité des ingrédients, au coeur de notre stratégie présente et future.

Faire le plein de Mieux

Si l’entreprise est ressortie encore plus forte de cette période de crise, l’assure l’équipe de Daunat, c’est en grande partie parce que les engagements pris et la transformation de l’entreprise, sont en ph-ase avec les attentes des consommateurs, et notamment sa politique des 3 P (Planète, People et Prospérité). Avec déjà – 33 tonnes de plastique économisé sur les emballages en 2020, l’utilisation de 25 % de PET recyclé dans les salades Bulles Fraîcheur ou encore 100 % du packaging en carton certifié FSC/PEFC à fin 2021, la marque poursuit ses efforts en la matière avec comme objectifs affichés à horizon 2025, 15 % de réduction de tonnage d’emballage, 50 % de matériaux recyclés et 100 % de recyclable. Avec 60 % de produits en Nutri-Score A ou B (75 % à horizon 2023), la firme renforce toujours plus le cleaning de ses recettes. Si déjà elle a supprimé les additifs et conservateurs controversés, elle privilégie le made in France avec des farines de blé, du bœuf, du jambon Origine France tout comme le poulet rôti des sandwichs. Au plus tard, elle a fixé à 2023, le recours à du porc de la filière bien-être, à 2025, l'utilisation de 100 % des œufs en ponte au sol et à 2026, le poulet en BCC.

Une centaine de références refondues

Tout en poursuivant une démarche de sourcing France (bœuf et porc sont 100 % français tout comme le poulet dans les sandwichs), de cleaning des recettes et de réduction des emballages, Daunat a revisité ses packagings en introduisant le cercle, comme estampille de modernité. Également un nouveau claim est visible sur toute la série de nouveautés dont le Poulet Barbecue en XXL avec son pain viennois sans conservateurs, à base de blé français. Dans la collection burgers, la nouveauté de la rentrée est le Charolais raclette bœuf & bacon fumé (le fromage est européen).

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique