In My Belly
Tendances 1

In My Belly lève 1,5 M€ auprès d’Elevation Capital Partners et accélère sa stratégie multicanale

4 Novembre 2022 - 1803 vue(s)
Avec ses 10 cuisines/points de vente en France et 6 marques en portefeuille dont la toute récente Junk, le groupe culinaire In My Belly accélère en s’éloignant du modèle dark kitchen traditionnel. Et pour l’accompagner dans son développement, ses fondateurs Majed Mansour et Wissem Ben Amar, pourront compter sur un nouveau partenaire, le fonds d’investissement Elevation Capital Partners (ex-Inter Invest Capital) auprès duquel ils viennent de lever 1,5 M€ mais aussi de leur nouvelle marque étendard Junk.

Meatpacking Burger, Phoebe's, Jalapeño, Graine, Griko et, depuis septembre, Junk c’est aujourd’hui autour de 6 marques dont 4 virtuelles et 9 cuisines que le groupe culinaire In My Belly créé par Majed Mansour et Wissem Ben Amar, a bâti son modèle. Une stratégie gagnante depuis 2 ans qui a fait évoluer ce petit groupe de restauration créé en 2013 autour de Graine (Couscous), vers une plateforme multimarque tournée vers la vente à emporter, la livraison et, plus que jamais, la restauration sur place (le CA qui devrait atteindre 6,6 M€ en fin d’année). Avec cette levée auprès de ce fonds spécialisé (déjà présent chez Gallika et New School Tacos notamment) qui va lui permettre un levier bancaire supplémentaire, le groupe compte non seulement conquérir la France mais d’abord muscler ses équipes au siège et sur ses points de vente. 

« L’expertise des équipes d’Elevation Capital Partners et de FoodXpert, nous a permis de clarifier notre modèle et nos priorités pour avancer mieux et vite », Majed Mansour.

 

In My Belly

Majed Mansour et Wissem Ben Amar, les fondateurs du groupe In My Belly.

Junk, la marque étendard

En misant sur la multicanalité, les deux associés ont pu, depuis deux ans, éprouver un nouveau modèle hybride avec des restaurants physiques qui ont pignon sur rue comme ceux parisiens à l’enseigne Graine (Couscous) de la Place Augustin et de la rue de Berri, le nouveau restaurant Junk de la rue Montmartre (Smashed Burger) et des restaurants digitaux multimarque soit sous l’entité In My Belly (rue Falguière et rue Saint-Maur), soit hébergés chez Deliveroo Editions (Bordeaux, Lille, Saint Ouen, Bagneux et depuis aujourd’hui, 4 novembre, Toulouse). « Le principe consistera dorénavant, et au regard de la réticence des municipalités pour les dark kitchens et de l’évolution de la réglementation, à ouvrir des restaurants physiques à marque où nous créerons une vraie expérience, et de distribuer depuis leurs cuisines, comme nous le faisons aujourd’hui sur la plupart des sites, une ou plusieurs autres marques de notre portefeuille façon food market virtuel », explique Majed qui, avec son associé, mûrit déjà plusieurs autres projets Junk qui seront la marque étendard du groupe.

Deliveroo Editions comme partenaire

Si le petit groupe de restauration peut s’appuyer, depuis l’ouverture de Deliveroo Editions de Toulouse, sur 5 antennes au sein de cuisines partagées gérées par la plateforme de livraison, il compte bien, dès l’an prochain, poursuivre son déploiement avec des restaurants en propre à enseigne et ayant pignon sur rue : « Sur la dizaine de projets de l’an prochain, 2 devraient être hébergés par les prochaines cuisines Deliveroo prévues en région parisienne alors que les autres ouvriront en propre, sous forme de restaurants physiques sous la marque Junk », précise Majed. Et, depuis les cuisines de ces nouveaux sites prévus à Lyon, Marseille, Strasbourg, seront aussi livrées la marque de smashed burger gourmet Meatpacking ainsi qu’une nouvelle marque de cookies prévue dans les prochaines semaines et en laquelle, les deux associés croient beaucoup.

 

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique