Bon Appétit ! Carrefour Paris rue Rambuteau façade de l'enseigne distriration
Communauté 7

Exclu en images, Carrefour fait un pas sérieux en restauration avec Bon Appétit !

12 Juin 2019 - 7238 vue(s)
En ouvrant aujourd’hui son tout nouveau concept fast casual Bon Appétit !, Carrefour avance ses pions en hors domicile. Exit les PGC en rayon et autres produits de grande distribution, l’opérateur a pris l’habit de restaurateur en activant tous les codes du snacking en libre-service.

C’est au 77 rue Rambuteau à Paris, à deux pas du forum des Halles, que le tout nouveau concept de Carrefour, Bon Appétit ! vient d’ouvrir ses portes. Devant une terrasse au mobilier en rotin, tout ce qu’il y a de bistrot et visible de loin, le distributeur déploie son tout dernier prototype derrière une belle façade bleu nuit.

Si l’enseigne ne s’est pas résignée à abandonner le logo et le nom du distributeur, pour autant, c’est la révolution à l’intérieur si on le compare aux versions précédentes de Bon App’. Un cadre tout ce qu’il y a de plus fast-casual qui reprend ici-et-là tous les codes de la restauration rapide moderne. En vitrine, le slogan est clair « Ici c’est frais, c’est sain et c’est préparé par des humains ». D’ailleurs quelques produits de boulangerie type viennoiserie et muffins, donnent un avant-goût, par transparence, en façade. Si Alexandre de Palmas, le directeur exécutif de Carrefour Proximité avait bien laissé entendre, lors du Congrès du Snacking, que le groupe avait vraiment travaillé son sujet en poussant loin le curseur, pour le coup, c’est plutôt réussi.

"Ici c’est frais, c’est sain et c’est préparé par des humains".

Un engagement marqué

Dans un cadre très « bois », Bon Appétit ! s’inscrit totalement dans la démarche Act for Food, « des actions concrètes pour mieux manger », mise en place par le groupe il y a 18 mois. D’ailleurs, c’est indiqué sur des chevalets sur table mais aussi sur les murs où l’origine d’une partie des produits est rappelée : la viande séchée des Alpes, le saumon de Norvège, le Parmigiano Reggiano AOP, le Morbier AOP du Jura, du pain fabriqué à partir de blé français d’origine 100 % Occitanie. Face à l’entrée, une table donne le ton en présentant des produits suivant le moment de la journée. Proche du déjeuner, ce sont des burgers et des quiches « fabriqués » sur place qui sont proposés en libre-service (prêts à réchauffer) tout comme les sandwichs et autres salades placés en vitrine. Chez Bon Appétit !, aucun signe de marque de grande distribution, en dehors de quelques références au rayon produits d’impulsion à l’exemple des chips Tyrells’. Sinon, on est sur des marques de distributeur bio, engagement oblige ! Sur le comptoir, on retrouve une présentation très semblable à ce qui se fait en restauration rapide moderne avec des cakes à la coupe à 2,10 € la part, des parts de flan, des pâtisseries américaines de type cookies sous cloche ou encore cheese-cakes.

  • Bon Appétit ! Carrefour

    Bon Appétit ! Carrefour

  • Bon Appétit ! Carrefour

    Bon Appétit ! Carrefour

  • Bon Appétit ! Carrefour

    Bon Appétit ! Carrefour

  • Bon Appétit ! Carrefour

    Bon Appétit ! Carrefour

  • Bon Appétit ! Carrefour

    Bon Appétit ! Carrefour

  • Bon Appétit ! Carrefour

    Bon Appétit ! Carrefour

  • Bon Appétit ! Carrefour

    Bon Appétit ! Carrefour

  • Bon Appétit ! Carrefour

    Bon Appétit ! Carrefour

  • Bon Appétit ! Carrefour

    Bon Appétit ! Carrefour

  • Bon Appétit ! Carrefour

    Bon Appétit ! Carrefour

Des tarifs dans le marché

Pour ce qui est du positionnement, Bon Appetit ! n’a pas opté pour de l’économique et s’est calé sur les prix du marché en introduisant notamment des formules menus inédites chez le distributeur. En prix d’appel, la formule Express propose un sandwich (assemblé sur place) et une boisson pour 5,50 €. Avec un dessert, c’est 7,50 €. Et pour 8,50 €, c’est le menu dégustation avec 1 entrée chaude, 1 salade, 1 mini-sandwich + soupe ou 1 plat cuisiné + boisson + dessert.

Avec ce prototype, gageons que Carrefour avance très sérieusement ses pions sur l’échiquier de la restauration de proximité et marque un peu plus sa détermination à être, comme il a annoncé, un acteur majeur. N’a-t-il pas indiqué au Congrès du Snacking qu’il comptait multiplier par 3 la part du snacking à horizon 2022 ?

Bon Appétit Carrefour

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique