KFC Nutri-Score
Communauté 17

KFC s’engage un peu plus sur le chemin de la nutrition et adopte lui aussi le Nutri-Score

4 Octobre 2021 - 1203 vue(s)
Cédric Losdat, le directeur général de KFC France avait annoncé que la chaîne était engagée dans un processus d'amélioration de l’équilibre alimentaire et du bien être animal. Après le Better Chicken Commitment signé en mars dernier, elle franchit une nouvelle étape en affichant le Nutri-Score à la fois en ligne et progressivement sur les bornes de prise de commande de ses 285 restaurants.

Après McDonald’s qui annonçait en mai dernier adopter le Nutri-Score, c’est au tour du spécialiste du poulet de franchir le pas. Depuis lundi 27 septembre, l’ensemble de ses produits sont notés de A à E sur son site internet et l’indice est en cours de déploiement sur les bornes des 285 restaurants du réseau. Une avancée majeure pour la chaîne dirigée en France par Cédric Losdat qui s’est lancé depuis plusieurs mois dans une opération de communication sur ses engagements en faveur du bien être animal et de l’équilibre alimentaire. Déjà, en adhérant à la charte Better Chicken Commitment (BCC), KFC France avait annoncé que 100 % de ses approvisionnements en poulet seraient, d’ici 2026, issus d’élevages et d’abattoirs respectant les critères du BCC. Un engagement consigné d’ailleurs dans un tableau de suivi qui témoigne déjà d'améliorations notoires.

"Nous sommes l'une des premières chaînes à communiquer de manière aussi transparente sur nos progrès en matière de bien-être animal", Cédric Losdat.

Une transparence via le Nutri-Score

Nouvelle étape dans ces opérations transparence, la mise en place du Nutri-Score sur l’ensemble des produits de la gamme de l’enseigne, soit au total 61 notes attribuées aux burgers, wraps, poulet, buckets, accompagnements, petits plaisirs ou encore aux envies sucrées. Près de 66 % de l’offre est notée A, B ou C. Le déploiement du Nutri-Score réalisé en lien avec Sprim, Santé publique France et l’Observatoire de la qualité de l’alimentation, est une nouvelle étape pour la chaîne qui s’est engagée à améliorer, là aussi, le profil nutritionnel de ses recettes. Déjà la teneur en sel de la panure a été réduite de 18 % alors que celle en gras des sauces des sandwichs ne dépasse par 30 %. Des salades et des options d’accompagnements plus végétales comme les tomates cerises, la petite salade ou encore la cobette (de maïs), contribuent à apporter plus de diversité.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

 

 

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique