Burger King France annonce 100 M€ de CA en 2014 pour 21 restaurants
Management & Franchise 0

Burger King France annonce 100 M€ de CA en 2014 pour 21 restaurants

2 Avril 2015 - 4554 vue(s)
Jocelyn Olive, interviewé par France Snacking évoque le succès de la marque qui a déjà ouvert 21 unités et testé avec succès tous les formats. Des machines de guerre dit-il qui ont déjà réalisé 100 M€ de CA en 2014 et vont monter en puissance. Burger King va accélérer son développement en 2015 notamment en région parisienne.

Après un retour remarqué en France fin 2012, Burger King France, master franchise détenue par le Groupe Bertrand dans l'Hexagone a réalisé une année 2014 hors norme en matière d’activité. Jocelyn Olive, DG de la marque annonce à France Snacking avoir réalisé un volume d’affaires sous enseigne de près de 100 M€. Burger King poursuit sa stratégie d’expansion partout sur le territoire et notamment en Ile-de-France avec un flagship store de 850m² annoncé prochainement dans le centre commercial des Quatre Temps à la Défense, à Paris Rive Gauche ou encore à Ville Du Bois (91). En province, plusieurs villes sont au programme dont Toulouse, Toulon, Montpellier, Creil, Poitiers, Nantes, Saint Nazaire, Clermont-Ferrand.

France Snacking : Quel premier bilan 2 ans après le retour de la marque en France ?

Jocelyn Olive : Burger King en France, c’est d’abord un grand succès populaire qui se vérifie dans chacun des 21 restaurants ouverts partout dans le pays depuis notre retour avec une moyenne de 2000 clients accueillis par jour par établissement. C’est surtout, une vraie réussite commerciale qui n’a rien d’un épiphénomène. Car on parle bien de 7 millions de clients servis avec des performances qui ne fléchissent pas même sur un site comme la gare Saint-Lazare qui constituait pourtant notre benchmark et dont les résultats des premiers jours ont été dépassés. C’est enfin un chiffre d’affaires de 100 M€ à l’échelle des 21 restaurants ouverts, un chiffre phénoménal.

La fréquentation ne faiblit pas même avec l’intensification de la concurrence sur le segment burger ?

Effectivement. Si la queue sur certains sites est parfois moins impressionnante qu’au moment de l’ouverture, c’est aussi que nous avons gagné en rapidité et en performance. Car les clients sont là et de plus en plus fidèles. Notre retour en France s’est effectué au bon moment alors qu’il s’installait une certaine lassitude avec des Français qui attendaient autre chose sur le segment burger. La puissance de la marque Burger King, son ADN et la force de son concept unique ont fait le reste : des steaks cuits à la flamme, des burgers généreux et personnalisables ou encore notre mythique Whopper. Si la fréquentation est robuste, c’est que les clients viennent et reviennent. Ils apprécient notre différence mais aussi parce que nous proposons le meilleur rapport qualité-prix

Vous avez pourtant ouvert moins que prévu, 21 établissements contre 25 annoncés ?

Sans doute sommes-nous allés un peu moins vite que prévu. Mais reconnaissez que sur une année 2014 compliquée pour la restauration, parvenir à 21 adresses et pas moins de 100 M€ de CA, reste une vraie prouesse  Et les unités ouvertes sont autant de machines de guerre qui performent bien au-delà de nos prévisions et vont encore monter en puissance. Nous avons créé 2000 emplois d’équipiers et de managers, nous sommes aujourd’hui 50 au siège avec une structure solide pour accompagner et booster notre développement. 2014 était aussi une année d’accès à la marque et de test des  différents formats : les centres commerciaux (nous en avons 6), les travel-retail (5), les centres villes (7) et les drive (3). Et pour le coup, l’ensemble de ces modèles fonctionnent et très bien.

La marque a-t-elle dû adapter son modèle à la France ?

Sur le produit, nous sommes restés intrinsèquement fidèles à la marque avec un modèle gagnant, donc pas d’adaptation. Ce qui ne nous a pas empêché d'écouter le marché français avec des espaces d’environ 650m² de restauration qui sont devenus des lieux de vie. Nous nous sommes positionnés naturellement sur le haut du marché. Des doubles cuisines ont été imaginées comme sur notre site parisien de la rue d’Alésia pour accroître notre capacité de productivité. Particularité française, nous avons généralisé les bornes de prises de commandes avec en moyenne 6 unités par restaurant et notre stratégie de digitalisation est unique notamment dans les espaces enfants. Des développements inédits à valeur d’exemple pour le groupe.

Quelle est votre stratégie de partenariat et de développement ?

Nous avons adopté une stratégie très pragmatique de partenariat ciblé selon les projets. Ainsi nous sommes aujourd’hui avec Autogrill sur autoroute, à l’aéroport de Marseille ou à la gare Saint Lazare. Nous serons aussi cette année avec Relay à l’aéroport de Strasbourg puis en 2017 à Nice. Notre développement se fera aussi bien en propre qu’en franchise qui reste un levier de développement certain mais sélectif. Plus de 3000 candidatures ont été reçues ; nous possédons aujourd’hui 6 établissements en franchise avec des concessionnaires et 2 avec des indépendants. L’un est à Brest, l’autre à Reims et réalisent de très bons débuts avec le projet d’ouvrir d’autres unités.

Quelles ambitions pour demain ?

Nous sommes devenus en un an, l’un des plus gros recruteurs en France et prévoyons en 2015 près de 4000 créations de postes. C’est dire nos ambitions d’ouvertures. Nous ne sommes qu’au début de l’histoire et de nombreuses villes sont dans les tuyaux comme Toulouse, Toulon, Montpellier, Creil, Poitiers, Nantes, Saint Nazaire, Clermont-Ferrand et j’en passe. L’engouement pour Burger King ne faiblit pas et nous avons une très forte volonté d’accélérer notamment en région parisienne. Il convient de donner accès à la marque partout où elle n’est pas implantée et densifier les zones où elle est déjà présente. L’année 2014 a marqué le retour de Burger King en France, les premiers déploiements et la prise de parts de marché, 2015 sera l’année de l’accélération. Si nous avons bénéficié certainement d’une prime à la nouveauté, nous avons fermement l’ambition de poursuivre sur notre lancée en maintenant une qualité opérationnelle en délivrant la même promesse aux 40 000 clients accueillis quotidiennement en France.

 

Sites ouverts

- Beaune – Aire d’autoroute de Tailly- Merceuil

- Bonneuil-sur-Marne

- Brest – Centre Commercial Jaurès

- Créteil – Créteil Soleil

- Calais – Eurotunnel

- Le Mans – Portes de l’Océane

- Lyon – Centre Commercial Confluence

- Lyon – Centre Commercial La Part-Dieu

- Lille – Centre Commerciale Euralille

- Marseille – Aéroport Marignane

- Marseille – Centre Commercial Grand Littoral

- Neuilly-sur-Seine

- Paris – St Lazare

- Paris – La Villette

- Paris – Alésia

- Paris – La Boétie

- Reims – Aire d’autoroute Reims Champagne Sud

- Reims – Centre-ville – Place d’Erlon

- Rosny-sous-Bois – Centre Commercial Rosny 2

- Taponas – Aire d’autoroute

- Troyes – La Chapelle-Saint-Luc

 

 

Lire aussi :

 

Burger King ouvre un drive à Troyes

Burger King croque et recoque du Lyon

Burger King ouvre à Rosny 2 et Neuilly sur Seine 

 Burger King à l'assaut du Triangle d'Or

Burger King lance une appli coupe-file

Visite guidée du Burger King Alésia, un format XL de tous les savoir-faire de la marque

Restauration rapide: Burger King croque Tim Hortons

Ca roule déjà pour Burger King sur l'aire d'autoroute de Beaune

Burger King ouvre son n°2 à Marseille et tacle Gignac

Groupe Bertrand confirme ses 25 Burger King en 2014

Burger King et Groupe Bertrand créent une co-entreprise pour reconquérir la France 

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique